Retour

Note parfaite pour le défilé de la Haute-Ville

Décors féériques, température clémente accompagnée d'une jolie neige fine, animaux nordiques visiblement populaires auprès d'une imposante foule festive : le défilé de la Haute-Ville a été une réussite sur toute la ligne, samedi soir.

Un texte d’Alain Rochefort

La grande majorité des spectateurs conserveront sans doute de précieux souvenirs de cette dernière soirée du 64e Carnaval de Québec. Encore une fois, les animaux nordiques, tels le lynx boréal et l’ours, ont eu la cote tant chez les petits que chez les grands.

« Les marionnettes géantes, ça amène vraiment une dimension surnaturelle », souligne Anne-Marie Côté.

« J’aime beaucoup les animaux », ajoute la petite Lili-Rose Legault-Poirier.

« Magnifique! C’est formidable. Une belle fête familiale. La température est parfaite. Petite neige, -5, c’est super », dit pour sa part Dominic Gaudreau.

Le directeur artistique des défilés, Ghislain Turcotte, abonde dans le même sens que la foule. Il est extrêmement satisfait du déroulement de la soirée.

« Les animaux géants sont tellement impressionnants que justement, quand ils se déplacent vers la foule, on est capable d'attraper plusieurs personnes à la fois et on est capable de créer des beaux moments », explique M. Turcotte.

Bienvenue à la neige

Même si elle occasionne un peu plus de travail pour son équipe, la neige était tout de même la bienvenue.

« Il faut déneiger un peu les camions, les chars et certains animaux aussi, mais très honnêtement, ce n'est pas très cher payé pour tout ce que [ça amène] comme féérie », explique-t-il.

Une fanfare regroupant une centaines de jeunes originaires du New Jersey, aux États-Unis, a pour sa part effectué une présence remarquée au défilé. L'organisation américaine a elle-même approché la direction du Carnaval pour participer au défilé de la Haute-Ville. Un très bel ajout, selon la direction.

Regard vers l'avenir

Alors que le 64e Carnaval prendra fin dimanche après-midi, lorsque Bonhomme remettra les clés de la ville, Ghislain Turcotte a déjà le regard tourné vers l’avenir.

« Un mois après la fin des festivités au Carnaval, on commence déjà à plancher sur l’an prochain. Oui, on a des idées : les animaux, le bestiaire (nordique), toute cette espèce d’inspiration là […] on veut continuer là-dedans ».

La police de Québec n’a pour sa part aucun événement à déplorer au cours de la soirée.

Quelques feux inopérants en Basse-Ville ont toutefois retardé le retour à la maison de certains carnavaleux.

Avec les informations de Stéphanie Tremblay

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine