Retour

Nouveau pacte fiscal : le maire Émile Loranger sonne l'alarme

Le maire de L'Ancienne-Lorette dénonce les compressions de 300 millions de dollars que le gouvernement Couillard devrait imposer aux municipalités dans le prochain pacte fiscal.

Émile Loranger affirme avoir appris que les compressions allaient être récurrentes de la bouche de la présidente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) la semaine dernière. Selon lui, l'enveloppe dédiée aux villes sera amputée de 300 millions de dollars l'an prochain et au cours des trois années suivantes. En 5 ans, les villes auront donc été privées de 1,5 milliard de dollars.

En 2015, ce sont les résidents de L'Ancienne-Lorette qui avait écopé des compressions avec une augmentation de compte de taxe de 1 %. « On nous avait promis que c'était une mesure transitoire, mais la mesure est reconduite non seulement pour l'an prochain, mais pour les 3 années qui suivent », dénonce le maire Émile Loranger.

Dans une lettre adressée à la présidente de l'UMQ, Suzanne Roy, le maire Loranger invite les autres maires à se mobiliser pour freiner l'appétit du gouvernement du Québec.

Il leurs demande de faire entendre leur mécontentement lors de la rencontre de l'UMQ prévue mercredi à Lévis.

Plus d'articles

Commentaires