Les honneurs s'accumulent pour Cassis Monna & filles, de l'Île-d'Orléans. L'entreprise familiale vient de remporter l'argent à l'International Wine & Spirit Competition, à Londres. C'est une deuxième médaille pour son produit vedette, la crème de cassis, en 2016.

« On est très fiers. L'International Wine & Spirit Competition est l'un des plus prestigieux concours d'alcool au monde », souligne Anne Monna, copropriétaire avec sa soeur, Catherine, de l'entreprise fondée par leur père.

C'est d'ailleurs la 7e fois que leur crème de cassis obtient les faveurs des juges à cette compétition. La distinction s'ajoute entre autres à une médaille d'or remportée en mai dernier au Meningers Spirit Award, en Allemagne.

« On utilise des variétés qui viennent de l'Europe de l'Est et qui ont une acidité un peu plus présente. Dans les concours internationaux, c'est ce qui fait la spécificité de notre terroir. C'est une crème de cassis qui sort vraiment du lot », explique la productrice.

Bien qu'elle cumule les prix à l'échelle internationale, Cassis Monna & filles n'a pas encore de visées sur le marché mondial. Ces distinctions sont importantes pour obtenir la « reconnaissance de leurs pairs » et plus de crédibilité au Québec.

« Des fois, juste l'ajout d'une petite médaille en SAQ, c'est quelque chose qui va être le petit coup de main de plus qui va inciter les gens à choisir cette crème de cassis plutôt qu'une crème de cassis européenne. »

Achalandage en hausse

Ces distinctions arrivent au terme d'une grosse année de travaux pour les soeurs Monna, qui ont rénové toutes les installations du chemin Royal, à Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans. Un projet de 1,5 million de dollars.

« On a tout changé les bâtiments d'accueil, on a une nouvelle terrasse avec une vue panoramique, une nouvelle boutique quatre fois plus grande. De nouvelles installations au niveau de la production », énumère Anne Monna.

Le projet d'expansion comprend aussi un tout nouveau bar laitier où l'on sert une crème glacée molle artisanale... au cassis!

La saison touristique va très bien pour l'entreprise, qui accueille autour de 40 000 visiteurs par année. « On remarque une hausse de plus de 40 % de l'achalandage. On sent que les gens viennent et reviennent », se réjouit la femme d'affaires.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine