Retour

Nouveaux navires militaires : la Davie espère en profiter

L'octroi d'un contrat estimé à plus de 5 milliards de dollars à l'entreprise Thales pour l'entretien de nouveaux navires militaires pourrait avoir des répercussions au chantier maritime Davie à Lévis, mais pas avant près de 10 ans.

« Le gouvernement a annoncé le contrat en avance, avant même que le premier bateau soit mis à l’eau. On verra la possibilité d’être un sous-traitant dans les années qui suivent », indique Spencer Fraser, chef de la direction de Federal Fleet Services, société sœur de la Davie.

« On a une très très bonne relation avec Thales. Ça donne à Davie une très bonne opportunité pour le futur que de l’entretien soit fait au chantier à Lévis », ajoute M. Spencer.

Selon lui, les premiers travaux d’entretien viendront de quatre à cinq ans après l’entrée en services des navires. Davie n’a pas soumissionné pour l’obtention de ce contrat, préférant se concentrer sur des projets à plus court terme. Au premier chef, le chantier de Lévis aimerait construire un autre ravitailleur comme l’Astérix qu’elle a inauguré dernièrement.

« Le Sénat et le parlement ont tous les deux recommandé que le gouvernement obtienne un deuxième ravitailleur. Ça nous donne beaucoup de confiance », assure Spencer Fraser.

« Il y a un manque de capacité pour des brises glaces pour la Garde côtière canadienne alors on chasse ça avec vigueur. Et le gouvernement du Canada subventionne au moins une trentaine de traversiers partout au pays et ça, c’est aussi du boulot qu’on cherche. »

Plus d'articles

Commentaires