Retour

Nouveaux sentiers inaugurés sur l’ancien site du zoo

Laissée à l'abandon depuis 10 ans, une portion de 20 hectares de l'ancien Jardin zoologique de Québec a été rouverte au public, dimanche. Aménagés au coût de 600 000 $, les nouveaux sentiers pédestres du boisé du parc des Moulins totalisent 2,3 kilomètres et sont accessibles hiver comme été.

« Ça faisait 10 ans que beaucoup des gens qui sont ici n’avaient pas marché dans ces sentiers-là », s’est réjoui le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, en voyant des citoyens venus profiter du nouvel aménagement.

Depuis le début de l’automne, la Commission de la capitale nationale du Québec a effectué des travaux de nettoyage, de nivelage et d’arboriculture, notamment, pour restaurer le boisé du parc des Moulins.

La majorité des sentiers ont été pavés avec de la pierre concassée et sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

L’ancien casse-croûte du Jardin zoologique a été rénové, puis transformé en bâtiment de service qui comprend des toilettes et une aire de repos.

La porte-parole de la Commission, Anne-Marie Gauthier, se félicite de voir cette portion de terrain être remise à la disponibilité du public et se greffer aux neuf hectares du parc des Moulins qui étaient déjà accessibles.

Maintenant, on bonifie avec le boisé du parc des Moulins donc on a 30 hectares de parc public accessibles gratuitement, en toutes saisons pour la population, été comme hiver.

Anne-Marie Gauthier, porte-parole de la Commission de la capitale nationale du Québec

Développer le reste du zoo

La Commission espère maintenant que lui soit cédée l’entièreté du terrain de l’ancien Jardin zoologique afin qu’il devienne aussi accessible aux citoyens.

Des discussions ont été entamées avec la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) et elles vont bon train, selon François Blais.

Il y a cependant encore loin de la coupe aux lèvres avant que le projet prenne forme, tempère le député. Le terrain devra d’abord être cédé. La Commission devra ensuite développer une proposition, puis consulter la population de Québec.

Il y aura un enjeu aussi financier parce que ça prend un aménagement quand même important, c'est un très grand site.

François Blais, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

François Blais ne laisse entrevoir aucun échéancier pour ce futur développement, mais croit que l’ouverture des sentiers du boisé du parc des Moulins est de bon augure.

« Ce qui comptait pour moi, c'est que très rapidement, les gens puissent revenir ici. [...] Ça va nourrir cette vision-là. Ça va nourrir un peu les projets qu'on pourrait développer sur ce site dans les prochaines années. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine