Retour

Nouvelle piste cyclable dans Saint-Sauveur : la sécurité mise en doute

Dès cet été, les rues Montmagny et Courcelette, dans le quartier Saint-Sauveur, accueilleront une voie cyclable qui reliera la rivière Saint-Charles à la Côte de la Pente-Douce. Le tracé de 1,3 kilomètre a été présenté mardi soir aux citoyens, dont certains ont remis en question la sécurité des plans de la Ville de Québec.

Un texte d'Alexandre DuvalTwitterCourriel

Selon le tracé prévu, une voie automobile sera complètement retirée pour faire place aux cyclistes. La rue Montmagny sera transformée en sens unique, la circulation se faisant du nord au sud. Un côté de stationnement sera également supprimé. Ces espaces seraient sous-utilisés actuellement, selon les représentants de la Ville.

Le point sur lequel les citoyens présents à la rencontre du Conseil de quartier de Saint-Sauveur ont davantage questionné les fonctionnaires municipaux concerne la configuration du tracé.

La voie cyclable sera composée de deux bandes qui ne seront pas adjacentes. En direction sud, les cyclistes circuleront dans le sens des voitures, entre celles qui sont garées et celles qui roulent. En direction nord, les cyclistes circuleront à contre-sens des voitures, mais seront bordés par le trottoir, à leur droite.

Craintes de collisions avec les portières

Un citoyen s'est inquiété que cette configuration entraîne des collisions entre les cyclistes et les portières des voitures garées. Un ingénieur du bureau de transports de la Ville de Québec, Min-Tham Nguyen, a voulu se faire rassurant.

M. Nguyen a laissé entendre que réunir les deux bandes du même côté de la rue pourrait aussi provoquer des accidents puisque la rue Montmagny comprend beaucoup d'intersections. Avant de tourner, les automobilistes auraient à s'assurer qu'aucun cycliste n'approche pas dans les deux directions, ce qui n'est pas naturel.

Par ailleurs, les cyclistes qui circuleront sur la rue Montmagny devront se soumettre à des arrêts. La mesure en a déçu quelques-uns qui jugent qu'elle va à l'encontre des efforts déployés pour encourager l'utilisation du vélo comme moyen de transport.

Une piste prête tôt dans l'été

La piste des rues Montmagny et Courcelette devrait voir le jour rapidement dans la saison de vélo. « Étant donné que c'est principalement du marquage [qui doit être réalisé sur la chaussée], on veut le réaliser le plus tôt possible », dit Jean-François Martel, conseiller en planification des transports à la Ville de Québec.

Une quinzaine de nouvelles pistes devraient voir le jour sur le territoire de Québec au cours de l'été et près de 70 devraient être réalisées au cours des 5 prochaines années.

À la fin du printemps, la Ville présentera formellement sa vision des déplacements à vélo, qui doit détailler comment se déploiera son réseau cyclable. Le document s'accompagnera d'un plan d'action.

Plus d'articles

Commentaires