Retour

Offensive pour le nettoyage des graffitis dans les quartiers centraux de Québec

C'est un fléau pour plusieurs citoyens, de l'art pour d'autres, les graffitis se multiplient depuis les dernières années à Québec et l'organisme Graff'Cité lance une offensive pour freiner le phénomène dans les quartiers centraux, en mettant à contribution les citoyens.

Ces derniers sont invités à se procurer l'une des 75 trousses de nettoyage mises à leur disposition gratuitement chez des commerçants de l'arrondissement de La Cité-Limoilou pour agir rapidement lorsque leur résidence ou commerce est l'objet de vandalisme. Le projet-pilote lancé l'an dernier dans Saint-Jean-Baptiste est étendu à plusieurs quartiers cette année.

Plus un graffiti est nettoyé rapidement, moins il y a de risques de récidive, souligne Mériem Belaïchouche, coordonnatrice Chantier urbain Graff'Cité.

« S'il y a un graffiti sur un immeuble, le lendemain, il va sûrement y avoir un deuxième, quatrième, huitième. Donc, plus on nettoie rapidement, moins il y a de risque de se refaire vandaliser de nouveau », fait-elle valoir.

La trousse comprend un produit décapant pouvant être appliqué sur plusieurs types de surfaces, un masque et un tampon récurrent. Les citoyens peuvent l'emprunter pour une période de 48 heures.

Phénomène en augmentation

Les quartiers Saint-Roch, Saint-Sauveur et Saint-Jean-Baptiste sont les quartiers de Québec où le phénomène est le plus présent, selon Graff'Cité.

Plusieurs propriétaires de ces secteurs, dont Réjeanne Cyr, sont exaspérés. « C'est une agression, une très forte agression, beaucoup de gens ont vécu ça. Ma voisine a eu des graffitis sur sa maison, alors qu'elle venait de la peinturer en entier. J'ai vu ça aussi ailleurs, elle aussi s'est sentie agressée, il faut que ça cesse. »

Le phénomène ne va pas en diminuant, souligne par ailleurs Louis Dumoulin, président du conseil du quartier Saint-Jean-Baptiste et membre du comité embellissement du quartier. Le conseil de quartier espère que les citoyens s'impliqueront.

« Un quartier tagué, ça donne un message d'insécurité, les résidents, les visiteurs, les touristes ne s'aventureront pas avec gaieté dans un quartier mal entretenu », évoque-t-il.

Le comité embellissement du quartier Saint-Jean-Baptiste entend, en parallèle, mener des actions complémentaires avec entre autres un concours de valorisation des initiatives citoyennes antigraffiti. Le verdissement, la réalisation de fresques, par exemple, seront encouragés.

La trousse de nettoyage pour sa part est disponible jusqu'en octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine