Retour

Opération massive d'asphaltage pour prévenir les nids-de-poule

La Ville de Québec entend asphalter d'ici l'automne 227 km de rues sur son territoire pour prévenir la dégradation des chaussées et l'apparition de nids-de-poule au printemps.

La Ville, qui a mis les bouchées doubles le mois dernier pour colmater les nids-de-poule plus nombreux en raison des épisodes de gel et de dégel de l'hiver, entend travailler davantage en amont du problème. 

« On y va massivement parce qu'on pense que l'ère du "patchage" des nids-de-poule est terminée et qu'on n'y arrivera pas. Alors, on a décidé massivement de repaver tout simplement quasiment la ville », explique le maire Régis Labeaume.

Le maire de Québec fait valoir que la préservation de la qualité des chaussées est la seule façon de prévenir les nids-de-poule.

Ainsi, près de 500 chantiers seront réalisés sur le territoire de Québec pour l'asphaltage des rues, ce qui portera à 782 le nombre de chantiers routiers à Québec cet été, soit 4 fois plus que l'an dernier, souligne le maire Labeaume.

« On va couvrir 65 % de toutes les plaintes qui sont entrées à la Ville de Québec. On ne peut pas aller plus que 65 %. Ce n'est pas une question d'argent [...] mais physiquement, techniquement, ça aurait été beaucoup trop d'entraves pour la population ».

Les travaux coûteront 12 à 15 millions de dollars.

Dicté par les changements climatiques

Le maire de Québec explique que le plan d'action vise à faire face aux conditions exceptionnelles vécues cet hiver, qui risquent de se reproduire. La ville a connu 18 jours de pluie du 20 décembre au 20 mars.

« On travaille comme si ça revenait tous les ans, même si on ne se le souhaite pas. On fait comme si les changements climatiques étaient avérés dès cette année », dit le maire.

Les travaux permettront de protéger les routes des infiltrations d'eau et du gel subséquent qui fend l'asphalte et engendre éventuellement d'importantes ornières.

Ceux-ci seront effectués en plusieurs segments, ciblés en fonction du nombre de signalements faits à la Ville pour les crevasses dans la chaussée.

Le maire Régis Labeaume affirme que la plupart des chantiers d'asphaltage seront de courte durée, de 2 à 3 jours, et que les chantiers seront coordonnés avec les travaux du ministère des Transports. 

Des mesures d'atténuation seront en place lorsque nécessaires. Des travaux pourraient être exécutés la nuit et la fin de semaine.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine