Retour

Opération policière contre le cellulaire au volant

Les policiers de la Sûreté du Québec seront très présents sur les autoroutes de la région de Québec au cours des prochaines semaines pour surveiller l'utilisation du cellulaire au volant.

Ils cibleront particulièrement l'autoroute de la Capitale, entre Pierre-Bertrand et Robert-Bourassa, où les automobilistes, en plein trafic, se laisseraient davantage tenter par un coup de fil, un texto ou un coup d'œil aux courriels.

« Il y a parfois des ralentissements dans la circulation assez importants, alors les gens se sentent peut-être plus interpelés, ils ne peuvent pas résister à la tentation d'utiliser le téléphone cellulaire », souligne Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La SQ utilisera même des véhicules non identifiés pour surprendre les fautifs.

En vertu du Code de la sécurité routière, le seul fait de tenir en main un appareil ayant une fonction téléphonique, tout en conduisant, constitue une infraction. L'amende totale est de 126 $ à laquelle s'ajoutent quatre points d'inaptitude.

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation et les opérations policières, l'an dernier plus de 60 000 automobilistes ont été pris en faute au Québec.

La Sûreté du Québec rappelle qu'il est interdit d'immobiliser son véhicule sur l'accotement de l'autoroute et dans les bretelles d'accès, à moins d'une situation d'urgence. Il est toutefois permis de s'arrêter pour utiliser son téléphone sur le bord d'une route où la vitesse maximale est de moins de 70 km/h, dans un stationnement ou dans une aire de service.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine