Retour

Opération séduction dans les Forces canadiennes

Pour la première fois, les Forces armées canadiennes ouvrent toutes les unités de réserve au grand public pour faire connaître leurs différents métiers et recruter de nouveaux membres.

Au complexe militaire des Voltigeurs de Québec, le sergent Rémy Pichette espère recruter 64 nouveaux soldats cette année. « C'est sûr qu'on est toujours en recherche constante de personnes », dit-il.

Le sergent Pichette et ses collègues présentent donc leurs équipements, armes et techniques de travail à la population pour faire connaître les différentes possibilités de carrières au sein des Forces.

« On veut montrer qui nous sommes, c'est quoi la réserve, c'est quoi les Voltigeurs de Québec. On invite tout le monde à venir nous voir », précise-t-il, en ajoutant que ce n'est pas tant une campagne de recrutement, mais plutôt une campagne de visibilité.

La réserve en décroissance

La réserve canadienne a perdu environ 5 % de ses membres entre 2012-2013 et 2014-2015, soit environ 1000 réservistes. La journée portes ouvertes pancanadienne prend donc tout son sens.

Le directeur de la Réserve de l'armée canadienne, le colonel Thomas Mackay, explique cette décroissance par le contexte économique actuel. Il croit que les réservistes qui travaillent dans l'armée à temps partiel ont maintenant plusieurs autres choix d'emploi.

Au Québec, il y a 36 unités de réservistes, tandis qu'au Canada il y en a 123.

Plus d'articles

Commentaires