Retour

Opération terminée sur le pont Pierre-Laporte

Après trois heures de siège, les agents du groupe tactique d'intervention de la police de Québec ont réussi à convaincre l'homme en détresse, qui était juché sur la structure du pont Pierre-Laporte, de descendre. La circulation, qui avait été interrompue dans les deux directions, a pu reprendre.

C'est depuis 7 h ce matin que l'opération est en cours. L'homme en détresse était juché sur le pilier nord du pont.

Pour dénouer l'impasse, tous les services d'urgence, policiers, pompiers et ambulanciers étaient sur place, souligne Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

« Tous les services d'urgence sont mis à contribution. Le but de l'opération, c'est de sécuriser l'endroit pour un périmètre qui a été établi. La vie de la personne, c'est ce qui est prioritaire actuellement pour les services. »

Une embarcation Zodiac de la Garde côtière a également été mise à contribution sur le fleuve.

À un certain moment, toutes les voies étaient fermées à la circulation sur le pont Pierre-Laporte, pour permettre aux agents d'intervenir.

Ce n'est que vers 10 h que l'individu a accepté de suivre les policiers et de descendre du pont.

Congestion routière

L'heure de pointe matinale a mis à rude épreuve la patience des automobilistes. L’opération a causé une importante congestion sur l'autoroute Henri-IV Sud depuis le boulevard du Versant-Nord jusqu’au pont. Les voitures circulaient au ralenti. La situation était similaire sur Duplessis en direction sud depuis l'autoroute Charest.

La circulation a été détournée vers le pont de Québec où deux voies ont été ouvertes en direction sud, explique Guillaume Paradis du ministère des Transports.

« Le ministère des Transports a inversé l'utilisation de la voie centrale, alors on a deux voies en direction sud et une voie en direction nord, ça donne un petit coup de pouce, mais c'est très compliqué dans le secteur. »

Par ailleurs, en raison du fort achalandage du côté de Québec, la traverse Québec-Lévis a modifié ses horaires. Des départs avaient lieu simultanément de chaque rive aux 20 minutes.

Plus d'articles

Commentaires