Retour

Opérations contre l’alcool au volant : arrestations dans la région de Québec

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) intensifient les contrôles routiers dans la région tout comme ailleurs dans la province pour contrer la conduite avec les capacités affaiblies par la drogue ou l'alcool. Dans la région de Québec, deux conducteurs ont été arrêtés au début de l'opération jeudi soir.

Selon la SQ, un premier barrage situé en face de la base de Valcartier entre 20 h et 22 h a permis de vérifier 800 véhicules. Une personne a été arrêtée pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool.

Le deuxième contrôle routier s’est déroulé à Lac-Beauport. Au moins 200 conducteurs ont été vérifiés et un autre conducteur a été arrêté pour capacités affaiblies par l’alcool.

À Lévis, deux personnes sur les 352 conducteurs interpellés ont été arrêtées pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool lors de deux contrôles, notamment sur Monseigneur Bourget. Une arrestation concernait aussi la possession de stupéfiant. Deux constats d’infraction ont également été remis en vertu du Code de la sécurité routière et deux véhicules ont été remisés.

L'opération intitulée VACCIN (Vérification accrue de la capacité de conduite -- Intervention nationale), et qui se déroule jusqu'au 2 janvier, vise à sensibiliser les usagers de la route sur les conséquences de la conduite avec capacités affaiblies. Les patrouilleurs effectuent des vérifications et distribuent des autocollants auprès des automobilistes.

« Il faut comprendre que la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool et la drogue, c’est criminel. Si on prend la chance de conduire alors qu’on a bu de l’alcool, la police va être là pour vous arrêter », souligne Patrick Despres, porte-parole de la SQ.

Deux options : soit après une fête bien arrosée on couche chez un copain, on se réveille sur le divan ou on se réveille en cellule!

Patrick Despres, porte-parole de la SQ

L'an dernier, l'opération VACCIN avait permis d'arrêter en moyenne 21 conducteurs en état d'ébriété par jour au Québec.

Selon la SAAQ, dans environ 80 % des collisions en 2015 impliquant un conducteur reconnu coupable d'une infraction au Code criminel liée à l'alcool au volant, le conducteur n'était pas un récidiviste.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?