Keolis Canada, propriétaire des autocars Orléans Express, s'associe à la jeune entreprise montréalaise Busbud, une plateforme de vente de billets d'autobus qui est associée à environ 530 transporteurs répartis dans plus de 60 pays.

Un texte de Charles D'Amboise

Avec ce nouveau partenariat, le transporteur québécois espère augmenter son achalandage en s'adressant aux visiteurs étrangers. « Lorsqu'un touriste ne connaît pas Orléans Express, son niveau de confiance est moins élevé, explique la vice-présidente marketing chez Keolis, Marie-Hélène Cloutier. Avec Busbud, on ouvre nos portes à la clientèle internationale. »

Les dernières années, Orléans Express a connu une importante baisse d'achalandage. En 2014, le transporteur a dû réduire ses services dans plusieurs régions en raison de pertes financières. Toutefois, Orléans Express soutient que, depuis janvier, sa clientèle a augmenté grâce à sa nouvelle stratégie numérique et sa nouvelle tarification modulaire. Quatre arrêts ont d'ailleurs été ajoutés en Gaspésie. 

Pour le fondateur de Busbud, Louis-Philippe Maurice, le partenariat avec Orléans Express pourra « fort certainement » augmenter l'achalandage du transporteur québécois. « C'est sûr qu'on fait partie de la solution. On est le seul agrégateur de billets d'autobus à avoir une portée internationale. Ça allait de soi qu'on s'associe à Orléans Express, qui est au Québec, comme nous. »

Marché international

Fondée en 2011, l'entreprise montréalaise Busbud a aujourd'hui 2 millions d'usagers mensuels sur sa plateforme web et son application mobile. L'entreprise a récemment réalisé une percée en France en concluant une entente avec le groupe SNCF.

Busbud compte désormais 40 employés dans son bureau de Montréal. 

Plus d'articles

Commentaires