Retour

Où mettre les camions de cuisine de rue à Québec?

Si la cuisine de rue à Québec semble faire de plus en plus l'unanimité, même auprès des restaurateurs, la question de leur emplacement demeure litigieuse. La Ville est toujours déterminée à lancer un projet pilote en 2017 pour offrir de la cuisine de rue sur son territoire. L'offre devra être santé et diversifiée, et représentative de la gastronomie locale; pas de malbouffe donc à venir dans les rues de Québec.

Les restaurateurs sont toutefois nombreux à dire « pas devant mon restaurant » quand vient la question de savoir où ils seront stationnés. Le groupe de travail doit maintenant déterminer les lieux où cette nouvelle offre alimentaire sera permise.

L'Association des restaurateurs du Québec insiste pour cette nouvelle offre alimentaire ne viennent pas en compétition avec les restaurants qui ont pignon sur rue alors que le regroupement des Sociétés de développement commercial (SDC) de la ville n'en veut tout simplement pas sur ses artères, et plaide qu'il s'agit de compétition directe.

« Je pourrais faire un parallèle avec un camion qui vendrait des vêtements devant un magasin de vêtements sur une artère commerciale, argumente le directeur général de la SDC Limoilou, Sébastien Chamberland. Ça serait la même problématique qui se poserait. »

À l'Association des restaurateurs de rue du Québec, on ne veut pas nuire aux restaurants existants, mais la vice-présidente Gaëlle Cerf affirme que les SDC devront éventuellement revoir leurs positions. « Certains de leurs commerçants membres ont des camions, alors il va falloir qu'ils prennent des décisions à ce moment-là. »

Le nombre de permis à octroyer est également discuté. Si certains proposent une trentaine de permis, comme à Montréal, la vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Québec Julie Lemieux souhaite trouver le bon équilibre pour assurer le succès du projet pilote.

« On pourrait bien mettre 25 permis "sur le marché" que ça ne veut pas dire que 25 permis trouveraient preneur non plus, parce que ça prend le camion et il faut investir dans le camion, il faut aussi être dans la région. »

Le groupe de travail sur la cuisine de rue à Québec doit remettre ses recommandations d'ici la fin de l'année.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque