Un camp de vacances bien spécial fête son 30e anniversaire cette année à Lac-Beauport. Le camp Vol d'été, organisé par Leucan, permet aux enfants malades et à leurs parents de prendre du répit.

D'ici la fin de l'été, 125 familles d'un peu partout au Québec auront pris part aux activités qui se déroulent au centre de plein air Le saisonnier, à Lac-Beauport.

Pascale Bouchard, directrice des services aux familles de Leucan, affirme que le succès de ce camp est en bonne partie assuré par l'équipe médicale qui est sur place, appuyée de 130 bénévoles.

« Une dizaine d'infirmières et d'infirmiers chaque semaine et deux médecins sont présents, et 24 heures sur 24 ils sont en mesure d'encadrer le séjour de chaque enfant qui est malade pour s'assurer qu'il reçoit les soins qui sont requis », souligne-t-elle.

Ulysse Deschênes, un enfant qui participe au camp, reconnaît qu'il aime bien échanger avec d'autres enfants atteints par la maladie.

« Quand il y a un enfant qui est malade, je peux lui dire que moi aussi j'ai été malade, que j'ai été guéri et que maintenant je suis en rémission », explique-t-il.

Un peu de répit pour les parents

Pendant la semaine que dure le camp, les parents sont invités à participer à des activités qui leur permettent d'échanger avec d'autres parents d'enfants malades.

Ce volet du camp a pour objectif de leur faire oublier momentanément la maladie, explique le père d'Ulysse, Christian Deschênes, qui est un des médecins bénévoles du camp.

« Il y a comme une confiance qui s'installe avec l'équipe médicale, puis ça les fait oublier la maladie pendant une semaine. En fait, on veut qu'ils décrochent, c'est ça le but. »

Les familles qui veulent bénéficier des bienfaits du camp Vol d'été doivent communiquer avec Leucan, qui ajoutera leur nom à la liste. Le taux de refus est de 20 à 25 % en raison du nombre important d'inscriptions.

Plus d'articles

Commentaires