Les chantiers de construction sont si nombreux dans le Vieux-Québec qu'y circuler prend la forme d'un véritable parcours à obstacles. Si les travaux se poursuivront encore plusieurs semaines, les chantiers devront toutefois être sécurisés en prévision de l'affluence prévue en juin dans la capitale lors de tenue du G7 à La Malbaie.

Avant même de franchir la porte Saint-Jean, aux pourtours de la place D'Youville se dressent les imposants chantiers du Capitole et du futur théâtre le Diamant. Plus loin sur la rue Saint-Jean, ce sont les trottoirs qui sont refaits entre la rue d'Auteuil et la côte du Palais, ce qui force le rétrécissement de la voie de circulation pour les voitures.

Derrière l'hôtel de ville, le long de la rue Pierre-Olivier-Chauveau, on procède à la réfection complète de l'immeuble qui abrite notamment des bureaux gouvernementaux et des appartements locatifs. Dans ce cas-ci, également, il y a des incidences sur la circulation alors que les voitures doivent contourner le périmètre des travaux à tour de rôle dans les deux directions.

Les voies de circulation devront toutefois être dégagées prochainement, mentionne Miriam Nickner-Hudon, coordonnatrice à la SDC du Vieux-Québec. « Les voies prioritaires comme la rue Saint-Jean, il faut que ça soit libre d'obstacles pour la circulation, que ce soit fluide, question de sécurité. »

Les 8 et 9 juin, les obstacles et autres matériaux de construction devront être enlevés et le mobilier urbain sécurisé pour éviter de servir comme projectiles lors de manifestations prévues dans la capitale.

« Il ne faut pas qu'il traîne grand-chose, a affirmé le maire de Québec, Régis Labeaume. Mais si c'est installé, il faut que ça soit bien serré ».

Quant au chantier de l'Assemblée nationale, dont les travaux d'aménagement se poursuivront jusqu'à l'an prochain, il est déjà sécurisé derrière une imposante rambarde et une guérite surveillée.

Des délégations internationales et de nombreux journalistes sont attendus à Québec à l'occasion du G7. Dans le secteur du Château Frontenac où plusieurs seront logés, des travaux de réfection de la façade de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec feront partie du paysage.

Les touristes estivaux aussi se heurteront aux nombreux chantiers. Mme Nickner-Hudon croit toutefois que les visiteurs seront indulgents. « C'est certain que ça fait de moins jolies photographies, mais en même temps, on a un patrimoine qui est important à préserver, qui fait le charme de notre destination et notre environnement alors les gens ont une certaine tolérance à l'effet que ça soit en cours de rénovation. »

Les travaux de réfection des trottoirs de la rue Saint-Jean devraient pour leur part être complétés en début juin.

Plus d'articles