Retour

Parcs Canada : des accès gratuits pour les visiteurs dans la région

Des sites historiques de Parcs Canada situés dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches sont accessibles gratuitement cette année dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

L’entrée dans les parcs nationaux et les sites historiques fédéraux sera sans frais pour tous les Canadiens qui auront demandé un laissez-passer préalablement.

« On invite les gens à se rendre en ligne [sur le site de Parcs Canada] pour aller se procurer leur carte d’entrée », mentionne Michèle Leblond, gestionnaire des relations externes pour Parcs Canada.

« Si jamais les gens décident de visiter les sites et qu'ils n’ont pas eu le temps de la commander, les gens de Parcs Canada vont être contents de leur distribuer sur place », souligne Mme Leblond. Cette façon de faire pourrait toutefois occasionner de l’attente, prévient-elle.

Depuis le 1er décembre 2016, 1,9 million de cartes d’entrée ont été commandées en ligne et Parcs Canada s’attend à tripler ce nombre. Les délais sont de 2 à 4 semaines pour recevoir la carte.

Si l’entrée se fait gratuitement pour toute la famille du détenteur de la carte, les tarifs pour des visites guidées, pour le stationnement et pour les services de camping sont toutefois maintenus.

Bien que la région de la Capitale-Nationale ne compte pas de parc national fédéral sur son territoire, on y dénombre certains sites historiques où des activités gratuites sont prévues.

Parmi les parcs nationaux de la province, le parc de l'Archipel-de-Mingan, sur la Côte-Nord, le parc national de Forillon, en Gaspésie, le parc national de la Mauricie ainsi que le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent sont gérés conjointement par Québec et Ottawa.

Dans l’ouest du pays, des doutes ont été soulevés quant à l’impact que l’augmentation soudaine de clientèle pourrait avoir sur des parcs nationaux et des sites historiques. Ces critiques n’inquiètent pas Michèle Leblond. « Il y a des mesures qui ont été prises pour prévenir et s’assurer d’une bonne utilisation de nos sites », assure-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires