Retour

Pas de voie réservée sur l'autoroute Laurentienne

Il n'y aura pas de voie réservée sur le tronçon de l'autoroute Laurentienne sud qui sera élargi au nord du boulevard Louis-XIV, tranche le gouvernement Couillard.

Le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, se range derrière les opposants au projet et convient qu'il n'y a pas assez d'autobus du Réseau de transport de la capitale qui circulent dans ce secteur pour justifier une voie réservée.

La décision a été prise au cours des derniers jours en collaboration avec le ministère des Transports.

« La population n'en voulait pas, n'en sentait pas le besoin et, surtout, il n'y avait pas d'autobus qui justifiait qu'on réserve complètement une voie pour ça. Donc, j'ai fait des recommandations à mon collègue [ le ministre des Transports Jacques Daoust ], puis il a reconnu qu'effectivement ça n'était pas nécessaire », explique le ministre.

L'aménagement d'une troisième voie en direction sud entre Louis-IV et de la Faune ira donc de l'avant tel qu'annoncé en avril dernier, mais celle-ci sera accessible à tous les automobilistes.

Le maire de Québec n'était pas favorable à l'implantation d'une voie réservée au  transport en commun, au covoiturage et aux autobus électriques. Il plaidait que seulement 13 autobus en service passent sur ce tronçon à l'heure de pointe en semaine.

Régis Labeaume souhaite également que l'autoroute soit élargie jusqu'au centre-ville. Il avait présenté en mai son projet devant le ministre des Transports. Le ministre Blais affirme que ce dossier progresse « assez bien », sans préciser si le gouvernement entend aller de l'avant avec le plan de la Ville de Québec.

Le projet de l'élargissement de l'autoroute Laurentienne fait l'objet de tergiversations et de critiques depuis l'automne dernier. En septembre dernier, le gouvernement avait annulé à la dernière minute l'annonce de l'aménagement d'une voie réservée jusqu'à la rue Georges-Muir. En avril, il est revenu à la charge en annonçant que la troisième voie irait finalement jusqu'à la rue de la Faune. Les travaux devaient commencer au printemps.

« Je pense qu'il y a des éléments qui avaient été mal attachés. Vous vous rappelez d'une annonce qui a avorté. On a rattaché les fils », a indiqué le ministre Blais pour justifier les ratés dans le dossier.

L'annonce faite « en catimini » par le gouvernement déçoit l'organisme Accès transports viables, qui est contre l'élargissement de Laurentienne, avec ou sans voie réservée. 

Selon le directeur général Étienne Grandmont, il faut utiliser plus efficacement le réseau actuel en développant le transport en commun et le covoiturage plutôt que d'ajouter des voies de circulation. « On ne peut pas régler les problèmes de congestion avec l'élargissement du réseau autoroutier », plaide-t-il.

Le maire de Québec a été mis au courant de la décision du ministre avant de s'envoler, mercredi soir, pour Bordeaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine