Quarante joueurs seront en action au match des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey lundi, au Centre Vidéotron, mais les regards seront principalement tournés vers deux joueurs d'entre eux : Nolan Patrick, des Wheat Kings de Brandon, et Nico Hischier, des Mooseheads de Halifax.

Patrick et Hischier devraient être repêchés aux deux premiers rangs du prochain repêchage de la LNH, qui aura lieu à Chicago, le 23 juin. Patrick a été nommé capitaine de l'équipe Orr, tandis que Hischier occupera le même rôle pour l'équipe Cherry.

« J'ai énormément de respect pour lui, mais je ne vais pas amorcer le match en pensant que c'est moi contre Nico, a insisté Patrick. Je veux aider ma formation et jouer du mieux que je peux. »

Plusieurs recruteurs de la LNH recueilleront de l'information sur la façon dont les meilleurs joueurs des trois ligues canadiennes de hockey junior se comporteront contre leurs pairs.

Patrick, qui n'a pas fait partie du dernier repêchage en raison de sa date de naissance tardive, est considéré par les centrales de recrutement en tant que meilleur espoir depuis le début de la saison.

Le natif de Winnipeg a raté 35 rencontres pendant que Hischier a fait écarquiller bien des yeux lors du Championnat mondial de hockey junior, il y a quelques semaines.

À six pieds trois pouces (1,91 m), Patrick a développé une hernie sportive l'année dernière, quand il a amassé 102 points en saison et ajouté 30 autres en séries. L'attaquant n'a pris part qu'à 11 matchs depuis le début de la campagne et a raté le mondial de hockey junior.

Il souhaite maintenant démontrer aux recruteurs qu'il est complètement guéri.

« J'ai pris un peu plus de temps, a-t-il mentionné. J'aurais pu revenir au jeu deux semaines plus tôt, mais je voulais être à 100 %. Je ne ressens plus de douleur en ce moment. »

Une histoire de famille

Patrick vient d'une famille de hockey. Son grand-père a évolué au sein des Blue Bombers de Winnipeg, dans la LCFl, tandis que son oncle, James Patrick, a joué 1280 matchs dans la LNH. Son paternel, Steve Patrick, a lui aussi endossé un chandail de la LNH à 250 occasions.

Pendant que Patrick en est à sa quatrième saison dans les rangs juniors, Hischier est le meilleur pointeur des recrues de la LHJMQ avec 68 points en 40 duels. Les recruteurs savaient déjà que le Suisse était bon, mais sa performance de sept points en cinq affrontements au Championnat mondial de hockey junior lui a valu quelques commentaires élogieux.

L'entraîneur-chef des États-Unis, Bob Motzko, a d'ailleurs dit qu'il « était le meilleur joueur qu'il avait vu au tournoi ».

Dominique Ducharme, qui a dirigé l'équipe canadienne et qui est un des adjoints de l'équipe Orr, a également été impressionné.

« Nous l'avons vu marquer de gros buts à des moments importants lors du tournoi, a indiqué Ducharme, qui est l'instructeur des Voltigeurs de Drummondville. Si tu es un recruteur, tu veux bâtir une équipe avec ce genre de joueur qui peut faire une différence. »

« C'était une très belle expérience, a affirmé Hischier, concernant le Championnat mondial de hockey junior. Nous avions un bon groupe de joueurs et c'était plaisant d'y jouer, mais il reste encore beaucoup de hockey avant le mois de juin. Je veux poursuivre ma lancée et continuer de travailler fort. »

Hischier pourrait aussi devenir le joueur natif de la Suisse repêché le plus tôt par une équipe de la LNH. Nino Niederreiter avait été sélectionné au 5e échelon par les Islanders de New York, en 2010.

L'attaquant des Mooseheads croit également que le match des meilleurs espoirs n'est pas un spectacle impliquant uniquement deux joueurs.

« C'est un rendez-vous qui se joue à 20 contre 20, pas 1 contre 1 », a-t-il exprimé.

Les joueurs ont testé leurs habiletés, dimanche, et ils participeront à un léger entraînement avec leurs coéquipiers, lundi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine