Retour

Patrimoine : la Ville de Québec cherche à exproprier les propriétaires récalcitrants

À la veille du colloque Vision patrimoine, la Ville de Québec annonce que le Plan particulier d'urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire sera rouvert afin d'y ajouter cinq « sites d'intérêt à préserver ». Le maire Régis Labeaume explique qu'il sera ainsi beaucoup plus facile d'exproprier les propriétaires qui négligent les sites patrimoniaux.

« Quand c'est inclus dans un PPU et que nous devons aller jusqu'à l'expropriation, il n'y a aucune contestation possible. Il n'y a qu'à s'entendre sur le prix », assure le maire de Québec.

La petite maison blanche du 390, avenue Wilfrid-Laurier, l'église Saint-Coeur-de-Marie, le site de l'ancienne église Saint-Vincent-de-Paul et la maison Pollack seront donc bientôt ajoutés au PPU pour leur valeur patrimoniale, tout comme le site de l'ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague. Le territoire couvert par le PPU sera d'ailleurs agrandi pour inclure ce dernier bâtiment.

Régis Labeaume a cité plusieurs fois en exemple le site de l'ancienne église Saint-Vincent-de-Paul, toujours sans développement plus de 10 ans après la démolition du bâtiment.

Le projet d'hôtel du propriétaire du terrain, Jacques Robitaille, semble encore au point mort et le maire s'impatiente. « C'est tombé à l'eau. Là, notre patience est à bout. C'est terminé, alors on le met dans le PPU et s'il faut, on procédera [à l'expropriation] », met-il en garde.

La nouvelle mouture du PPU devra aussi préciser les règles pour encadrer le développement des sites patrimoniaux. Le document sera soumis à des consultations publiques cet automne.

L'opposition à l'hôtel de ville a d'ailleurs fait de la protection du patrimoine un de ses chevaux de bataille. Ce sujet a donné lieu récemment à des échanges corsés entre la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux, et la conseillère de Démocratie Québec, Anne Guérette.

Le colloque Vision patrimoine 2017-2027, qui débute mardi à Québec, marque la dernière étape de la réflexion de la Ville afin de renouveler sa politique du patrimoine adoptée en 2007. Les organismes et les résidents de Québec ont été invités à déposer des mémoires qui seront présentés et analysés lors du colloque.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine