Retour

Peine dans la collectivité pour avoir fraudé le gouvernement

Le propriétaire de Solution informatique Imagine, une entreprise d'informatique de Québec qui offrait de la formation en entreprise, a reconnu avoir fraudé le gouvernement.

Un texte de Yannick Bergeron

Guy Chandonnet a profité d'un programme de subvention du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale pour offrir de la formation au rabais à des entreprises.

L'homme de 56 ans purgera une peine de 12 mois dans la collectivité après avoir plaidé coupable à 6 chefs d'accusation de fraude, fabrication et utilisation de faux documents.

Le propriétaire de Solution informatique Imagine a profité d'un programme de formation du Ministère qui payait 50 % des coûts.

Il a donc offert à une trentaine d'entreprises ses services en gonflant artificiellement les montants avec pour effet que le gouvernement payait l'entièreté de la facture.

Le montant total de la fraude s'élève à 43 000 $ que le gouvernement a pu récupérer auprès des entreprises qui étaient de connivence avec Guy Chandonnet.

Les compagnies touchées n'ont pas fait l'objet de poursuite pénale, mais le Ministère a pris des mesures administratives contre elles.

Peine dans la collectivité

« Ce n'est pas une fraude sophistiquée », a fait valoir l'avocat de la poursuite, Me Juan Manzano, qui ne croit pas que Chandonnet risque de récidiver.

Il s'est donc entendu avec l'avocat de la défense pour que le fraudeur puisse purger sa peine dans la collectivité.

Guy Chandonnet n'exploite plus son entreprise depuis son arrestation il y a un an.

Il devra aussi réaliser 160 heures de travaux communautaires.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité