Retour

Pénurie de main-d'oeuvre : le maire Labeaume veut mettre de la pression sur Ottawa

Le maire de Québec entend s'attaquer à la pénurie de main-d'oeuvre dès le retour des fêtes en rencontrant les ministres fédéraux de l'Immigration et des Finances sur lesquels il compte pour accélérer les demandes d'immigration.

Régis Labeaume, qui veut en finir avec les problèmes de recrutement à Québec, estime que la solution passe par l'accueil de travailleurs français. Mais, dit-il, le fédéral doit se « déguédiner » pour accélérer les demandes d'immigration.

« Faut relaxer un peu les règles, ce sont des Français, des francophones. Je comprends pour des raisons de sécurité, il faut faire ce qu’il faut, mais un moment donné, qu’ils fassent ce qu’il y a à faire, puis qu’ils le fassent plus vite, tout simplement », soutient Régis Labeaume.

Régis Labeaume estime que la ville, qui a l’un des plus faibles taux de chômage au pays depuis des mois, n’a pas le choix de se tourner vers la France. Il fait valoir que de nombreux Français veulent s’installer à Québec.

« La solution ne passe pas par les régions. On n’ira pas vider les régions. Montréal, ce n’est pas une solution pour nous autres. [En France], il y a plein de gens qui veulent venir », affirme Régis Labeaume.

Le maire rencontrera dans un premier temps la ministre québécoise de l’Immigration, Kathleen Weil, dans deux semaines. Ensuite, il se tournera directement vers les ministres fédéraux. Il croit que le ministre des Finances, Bill Morneau, sera « [son] meilleur allié » dans le dossier.

Au début de l’année, ma grosse tâche, c’est de convaincre le fédéral de faire ce qu’il faut.

Régis Labeaume

Le maire de Québec revendique en quelque sorte des mesures spéciales pour la région de la Capitale-Nationale.

« Le problème, c’est qu’eux autres sont toujours mur à mur, faire quelque chose spécial pour un pays, ça les dérange. Un moment donné, on peut-tu éviter le mur à mur? », plaide Régis Labeaume.

Le maire soutient que la capacité d’adaptation des Français est « multipliée par dix » en raison de la langue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine