Retour

Personnes handicapées : le Centre Vidéotron obtient une bonne note

Selon le regroupement des organismes de personnes handicapées de Québec (ROPH03), le Centre Vidéotron est un exemple à suivre. Il reste tout de même quelques ajustements à faire.  

Plusieurs personnes handicapées ont profité des visites publiques pour découvrir le nouveau bâtiment. Mais les tours guidés ont connu quelques ratés.  Les files d'attente étaient longues et mal adaptées à leurs besoin.  Il n'y avait pas non plus de personnel suffisant pour bien les guider.  

Malgré tout, le regroupement reconnaît le travail qui a été fait. Olivier Collomb d'Eyrames, directeur du ROPH03, a rencontré plus d'une fois les architectes du projet d'amphithéâtre pour discuter des aménagements à faire pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite.

Il ajoute que la ville a même fait des propositions auxquelles il n'avait pas pensé.  « Il y a eu une belle ouverture ».

La ville a entre autres inclus dans son projet plus de stationnements pour les personnes handicapées et les cases sont plus larges.  Au lieu de confiner toutes les personnes handicapées dans la même section dans l'amphithéâtre, elle a réparti leurs sièges un peu partout.

 « Il y en a à tous les étages, les personnes vont pouvoir vivre leurs spectacles à l'endroit qu'elles veulent » ajoute le directeur du regroupement. Seul bémol, il n'y a que deux cents places dans l'amphithéâtre.  Il se demande si ce sera suffisant.  

Si plusieurs aménagements ont été faits pour les personnes à mobilité réduite, c'est moins le cas pour les personnes qui ont des limitations visuelles.  Il n'y a ni flèche à relief sur le plancher ni indication sonore pour les aider à se déplacer.

Une information plus accessible

Le regroupement demande au gestionnaire du Centre Videotron d'améliorer sa page web.  Par exemple, les informations pour acheter des billets ne sont pas claires. « Une personne aveugle ne peut pas identifier les sièges plus facile d'accès en consultant le site internet » précise Olivier Collomb d'Eyrames.

Le regroupement a également fait des recommandations pour la future place publique.  Il veut s'assurer qu'elle sera accessible à tous.  

Plus d'articles

Commentaires