Retour

Pierre-Olivier Laliberté perd sa cause en Cour d'appel

Dans une décision partagée, la Cour d'appel maintient le verdict de culpabilité contre Pierre-Olivier Laliberté condamné à la prison à vie pour le meurtre de Michaël Cadieux, en 2011, dans le quartier Saint-Sauveur.

Après près de 11 mois de délibérations, deux des trois juges rejettent la possibilité de tenir un second procès tandis que le troisième y est favorable. 

L'avocat de Pierre-Olivier Laliberté plaidait que le juge de première instance avait commis des erreurs dans ses instructions au jury et que la tenue d'un nouveau procès était nécessaire.

Il remettait notamment en question la directive selon laquelle les jurés pouvaient tirer leurs conclusions s'ils jugeaient que l'alibi fourni par le père du meurtrier était faux.

Si les juges de la Cour d'appel admettent unanimement que cette directive constituait une erreur, deux juges estiment que la preuve scientifique d'ADN de Pierre-Olivier Laliberté est accablante.

« Selon nous, il ne fait pas de doute qu'un autre jury appelé à se pencher sur la même preuve scientifique en viendrait inévitablement et inéluctablement à la même conclusion », écrivent les juges Jacques Chamberland et Dominique Bélanger.

Un juge dissident

Leur collègue, le juge Allan R. Hilton, estime pour sa part que « la défense d'alibi exigeait une directive en droit sans faille », pour expliquer sa position de tenir un nouveau procès.

Puisqu'il y a dissidence au sein des juges de la Cour d'appel, un pourvoi à la Cour suprême du Canada peut être envisagé par Pierre-Olivier Laliberté. Son avocat étudie sérieusement cette avenue.

« C'est certain que monsieur Laliberté ne peut pas refuser cette porte-là, il est condamné à 25 ans minimum », a fait savoir son procureur, Me Alain Dumas.

Pierre-Olivier Laliberté a été reconnu coupable du meurtre prémédité de Michaël Cadieux et de tentative de meurtre sur la conjointe de ce dernier Barbara Fortin Saint-Pierre.

Michaël Cadieux, âgé de 20 ans, est mort après avoir reçu 14 coups de couteau. Sa conjointe, Barbara Fortin Saint-Pierre, a aussi été poignardée, mais a survécu à ses blessures.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine