Retour

Pipe, monnaie et autres traces du passé retrouvées à L’Ancienne-Lorette

La Ville de L'Ancienne-Lorette a donné mardi le coup d'envoi des travaux archéologiques sur le site du presbytère de la fabrique de l'église Notre-Dame-de-l'Annonciation.

Le chantier permettra de mieux comprendre les modes de vie des Autochtones, des Jésuites et des curés qui ont jadis occupé ce lieu historique.

Divers objets ont déjà été retrouvés, notamment une pipe en pierre, des épingles, une anse de marmite ou encore une pièce de monnaie d'échange entre Européens et Amérindiens au 17e siècle.

Des sondages exploratoires réalisés l’automne dernier avaient permis de constater l’exceptionnelle préservation et l’importance des ressources archéologiques se trouvant autour du presbytère.

Un site riche en histoire

Le président de la coopérative GAIA, Stéphane Noël, est responsable des fouilles et est enthousiaste à l’idée de réaliser ces travaux.

« Depuis l’occupation des Amérindiens ici au 17e siècle, puis après ça tous les curés qui sont venus ici, on a vraiment près de 350 ans d’histoire sur un site. Ce qui est exceptionnel, c’est l’intégrité puis l’incroyable préservation des couches archéologiques et la quantité d’artefacts que l’on peut recueillir », a-t-il dit en conférence de presse mardi.

Les travaux archéologiques d’envergure sont réalisés par GAIA, coopérative de travail en archéologie. Elle effectue la fouille minutieuse d’une large portion d'au moins 400 mètres carrés du terrain, indique un communiqué.

Une excavation mécanique d’environ 300 mètres carrés sera également supervisée par les archéologues, sous le garage et autour des fondations du presbytère.

« Nous sommes agréablement surpris de la richesse et de l’ampleur de ce site à forte valeur historique et nous sommes heureux des liens étroits qui se sont tissés avec la Nation huronne-wendat », a mentionné pour sa part le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger.

Un site accessible au grand public

Les citoyens pourront se rendre près du chantier jusqu’au 27 juillet. Des panneaux d’interprétation seront installés afin d’observer les archéologues à l’œuvre.

Des visites guidées seront également organisées cet été.

Avec les informations de Nicole Germain

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine