« Des magiciens internationaux nous écrivent pour participer », se plaît à dire le porte-parole du Festival de magie de Québec, Nicolas Gignac, pour illustrer la popularité croissante de l'événement.

Pour sa cinquième année, une nouveauté s'offre au public : l'école de magie. « Les gens pourront s'inscrire à l'école de magie et venir apprendre des trucs de base. Ils vont partir de là avec quelques trucs en poche qu'ils vont pouvoir faire dans leurs partys, dans leur famille », explique le magicien.

Le Festival de magie, qui s'ouvre ce soir et se termine dimanche, présente une quarantaine de spectacles à différents endroits dans le quartier Nouvo Saint-Roch, notamment au Petit Impérial, dans la rue Saint-Joseph et au Parc de l'Université situé au coin du boulevard Charest et de la rue de la Couronne.

« On essaie toujours de trouver pour chaque type de personne des spectacles intéressants », souligne Nicolas Gignac.

Un magicien bien particulier

Nicolas Gignac est porte-parole de l'événement depuis deux ans, mais pratique la magie à temps plein depuis 16 ans.

Il se spécialise dans la magie avec les animaux exotiques. « Chaque animal a des capacités anatomiques ou des façons de réagir et j'utilise ça pour créer un numéro interactif. Par exemple, le scorpion va faire un tour de cartes, l'araignée va faire une roulette russe, le serpent est un tour de prédiction, etc. »

Sa renommée le fait voyager partout en province, voire plus loin. « On a un beau projet qui est en branle à partir du mois de novembre, on va partir en tournée dans cinq pays. »

Nicolas Gignac présentera un spectacle dans le cadre du Festival de magie vendredi, 22 h, au Petit Impérial.

Plus d'articles

Commentaires