Retour

Plus d'appareils de loterie vidéo dans les bars

Il pourra y avoir davantage d'appareils de loterie vidéo (ALV) dans les bars du Québec. Le gouvernement Couillard abolit le nombre maximal d'appareils par établissement, ce qui devrait permettre à Loto-Québec de générer plus de revenus.

Actuellement, les tenanciers de bar qui détiennent un permis d'alcool ne peuvent détenir plus de cinq appareils de loterie vidéo. L'adoption de la loi 74, en mai dernier, élimine cette limite. 

Toutefois, les propriétaires de bar qui souhaitent augmenter leur nombre d'appareils devront respecter les mêmes critères socio-économiques qu'actuellement.

Par exemple, il ne peut y avoir plus de 2 appareils par 1000 habitants et le quartier dans lequel se trouve l'établissement doit compter moins de 12 % de ménages à faible revenu. Les tenanciers doivent également respecter une zone d'exclusion d'un rayon de 2,3 kilomètres autour des salons de jeu.

Loto-Québec précise que le nombre total d'appareils en circulation, qui s'établit à près de 12 000, n'augmentera pas pour autant.

L'assouplissement pourrait néanmoins permettre à la société d'État de redéployer les 375 appareils qui n'ont pas trouvé preneurs l'an dernier en raison de la limite imposée aux détenteurs de permis.  

La société d'État espère ainsi voir augmenter ses revenus, qui sont de l'ordre de 888 millions de dollars.

Le ministre Leitao rassurant

Le ministre des Finances a voulu se faire rassurant quant aux inquiétudes soulevées par l'abolition du plafond imposé aux tenanciers.

Selon Carlos Leitao, la nouvelle loi n'entraînera pas une plus grande concentration des appareils. « Avec les critères socio-économiques, je vois très mal comment il peut y avoir une augmentation de la concentration. Les critères sont très stricts. »

Il affirme également qu'il songe à la possibilité de réduire à 10 000 le nombre d'appareils en circulation.

L'opposition déçue

La Coalition avenir Québec s'est dite déçue des nouvelles règles. Le chef de la CAQ, François Legault, n'a pas caché son mépris pour les appareils de loterie vidéo.

Des tenanciers de bar contents

Le propriétaire du Pub Blaxton de Lévis attend avec impatience que les nouvelles règles du jeu entrent en vigueur. Antoine Rouleau a déjà effectué les modifications nécessaires pour accueillir six appareils de loterie de plus. Il en détient quatre actuellement. « La nouvelle loi va nous amener jusqu'à 10 machines ou plus, ou à un nombre illimité de machines pour un seul permis de bar. »

M. Rouleau ne croit pas que l'augmentation de l'offre puisse accentuer les problèmes de dépendance au jeu. « En étant dans un quartier plus favorisé, j'ai de la misère à dire qu'on voit les joueurs où ça crée une dépendance. »

Même son de cloche pour le propriétaire du Pub Edward, à Québec. André Morissette a entrepris lui aussi des démarches pour avoir cinq ALV de plus dans son établissement. Il admet candidement que ces appareils rapportent beaucoup d'argent.

Les nouvelles mesures entreront en vigueur lors de la publication d'un décret ministériel, qui est devrait survenir au cours des prochaines semaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine