Retour

Plus de 11 M $ pour revaloriser 5 rivières à Québec

L'administration Labeaume va investir plus de 11 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour revaloriser cinq rivières. Un concours international sera lancé après les fêtes pour réaliser le concept d'aménagement.

Un meilleur accès aux rivières, des activités récréatives quatre saisons, des passerelles « flyées » : la Ville veut donner « une personnalité et une signature propre » aux rivières Saint-Charles, Beauport, Cap-Rouge, Montmorency et du Berger, a expliqué Julie Lemieux, la conseillère responsable du patrimoine et de l'aménagement du territoire.

La Ville veut s’inspirer des plus beaux aménagements réalisés dans le monde et elle est à la recherche « du meilleur spécialiste » sur la scène internationale. « Ce n’est pas un projet courant au pays d’aménager des rivières de cette façon-là », souligne le maire Régis Labeaume.

La Ville se base aussi sur la consultation menée l’été dernier auprès des citoyens qui a permis d’amasser près de 650 idées. Ce qui en ressort : les gens veulent plus d’activités récréatives et un meilleur accès à l’eau, tout en préservant les milieux, a précisé Julie Lemieux. « Les gens veulent faire du kayak, du pédalo, de la pêche, du patin, du ski de fond », résume-t-elle.

Le maire Labeaume a déjà parlé de son souhait de ramener le patinage sur la rivière Saint-Charles d'ici quelques années.

La Ville va lancer un concours international au début de 2017, qui pourrait être sur invitation seulement, pour élaborer le concept. Cette première étape coûtera 150 000 $.

Dès l’été prochain, des nouveaux espaces publics seront réalisés aux abords des rivières, promet Julie Lemieux. Mais le plus gros des investissements sera réalisé en 2018 (2,5 millions) et 2019 (7,9 millions).

Le maire, qui se dit « complètement vendu » à l'idée, parle d’un « beau projet de société » et envisage déjà d’ajouter des sommes.

« On va probablement en remettre aussi. La santé de nos finances aujourd’hui nous permet d’investir tout l’argent qu’il faut. On va réaliser nos rêves là-dedans », affirme Régis Labeaume.

Le maire a aussi précisé que la reconstruction du barrage Samson, en 2019, à l'embouchure de la rivière Saint-Charles dans le fleuve, fait « partie intégrante » du projet de revitalisation des rivières.

Le projet est bien accueilli par l'opposition à l'hôtel de ville. « C'est un beau projet de développement durable, de mise en valeur, qui va bénéficier à la qualité de vie des citoyens, qui va peut-être intéresser aussi les touristes. Donc, on est d'accord avec ça », a commenté la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine