Retour

Plus de cyclistes sur nos routes, mais moins d'accidents

Le bilan routier s'améliore légèrement pour les cyclistes de la région de Québec. Le nombre de blessés à vélo sur les routes de la Capitale-Nationale a diminué en 2017 comparativement aux cinq années précédentes.

Un texte de Jean-Philippe Martin

L’an dernier, 144 cyclistes ont subi des blessures graves ou légères sur le territoire de la Capitale-Nationale, selon les chiffres de la Société de l’assurance automobile du Québec.

Ce nombre représente une diminution de 14 % sur la moyenne des années 2012 à 2016.

La baisse est moins marquée pour la région de la Chaudière-Appalaches où la diminution est tout juste supérieure à 3 %.

La SAAQ recense le décès d’un cycliste en 2017.

« Sur une longue période, on voit de l’amélioration », confirme le porte-parole de la SAAQ, Mario Vaillancourt.

Plus de cyclistes, moins d'accidents

Ces statistiques sont d’autant plus appréciables si l’on considère que le nombre de cyclistes tend à augmenter sur les routes de la province.

La SAAQ ne possède pas de statistiques sur le nombre d’usagers, mais confirme la tendance.

« On constate comme tout le monde qu’il y a de plus en plus de personnes qui utilisent le vélo, que ce soit pour se rendre au travail ou pour garder la forme », ajoute M.Vaillancourt.

Cycliste douze mois par année et participants aux différentes tables de concertation du transport actif à Québec, Martial Van Neste n’est pas surpris par cette amélioration.

Il considère même que la présence accrue des cyclistes sur le réseau routier contribue à faire diminuer le nombre d'accidents impliquant des vélos.

Éduquer

Même s’il reste beaucoup de travail d’éducation à faire, autant chez les automobilistes que les cyclistes, M.Van Neste estime que les routes sont de plus en plus sécuritaires pour les cyclistes à Québec.

D’une part, de plus en plus d’infrastructures sécuritaires comme des pistes cyclables et des couloirs protégés font leur apparition sur le territoire.

Les automobilistes sont aussi plus courtois, surtout envers les cyclistes qui se déplacent dans le secteur centre de la ville.

« J’ai l’impression que beaucoup plus d’automobilistes font attention. Mais les comportements ne sont pas les mêmes partout. En périphérie, où il y a moins de cyclistes et où les vitesses sont plus grandes, c’est un peu plus un défi. Ce n’est pas égal partout. »

La SAAQ lancera le mois prochain une campagne de sensibilisation sur les médias sociaux sur l’importance du partage de la route et également sur les nouvelles réglementations touchant les cyclistes sur le réseau routier.

Pour sensibiliser au respect mutuel sur la route, des centaines de cyclistes à Québec et à Lévis ont par ailleurs participé, mercredi soir, au Tour du silence en mémoire des victimes d'accidents de vélo.

Plus d'articles