Retour

Plus de pouvoirs aux municipalités, promet Coiteux

Le projet de loi sur la gouvernance de proximité sera déposé d'ici la fin de la session parlementaire, assure le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux.

M. Coiteux en a fait l'annonce samedi, lors du 75e congrès de la Fédération des municipalités du Québec (FQM), qui réunissait quelque 2000 représentants des municipalités de la province au Centre des congrès de Québec.

Selon le ministre Coiteux, cette nouvelle loi devrait accorder une plus grande autonomie aux municipalités, afin de redéfinir leur relation avec Québec.

Plusieurs municipalités craignent toutefois que cette autonomie ne se traduise pas dans la réalité. « Si le nouveau projet de loi est dicté par le ministère des Affaires municipales et qu'il n'y a aucun autre ministère qui en tient compte, ça ne vaut pas la peine, estime Richard Lehoux, président de la Fédération des municipalités du Québec. Il faut que tous les ministres soient interpellés et concernés par ce projet de loi. »

Le projet de loi sur la politique énergétique 2030 du Québec a aussi été montré du doigt lors du congrès. Plus d'une centaine de municipalités craignent de ne pas pouvoir interdire l'exploitation d'hydrocarbures sur certaines parties de leur territoire. Malgré des amendements annoncés jeudi, les inquiétudes persistent.

« C'est de la poudre aux yeux, estime le maire de Ristigouche, François Boulay. On prétend accorder le droit d'identifier les territoires incompatibles aux municipalités, mais ce que le ministre [des ressources naturelles Pierre Arcand] ne dit pas clairement, c'est qu'il y a déjà des droits acquis qui représentent près de 60 000 kilomètres carrés au Québec. »

La FQM dit attendre avec impatience le dépôt du projet de loi sur la gouvernance de proximité afin de bien cerner l'autonomie qui leur sera allouée.

Plus d'articles