Retour

Plus que des sculptures pour les Passages Insolites

Le parcours extérieur d'art public les Passages Insolites s'installera dès le 30 juin dans les secteurs du Vieux-Port, de la place Royale et du Petit Champlain. Cette année, les 12 artistes sélectionnés par l'organisme EXMURO arts publics intégreront les projections vidéo, la photographie et le cinéma à leurs œuvres.

Selon les organisateurs, ces nouvelles formes d'art donneront un nouveau souffle à l'exposition, qui se met en branle pour une troisième année.

Pour Julie Lemieux, responsable de la culture et du patrimoine à la Ville de Québec, les Passages Insolites font désormais partie de la signature artistique de la capitale.

« C'est une signature inusitée dans notre cas. Les gens ne nous perçoivent pas nécessairement comme une ville si audacieuse à l'étranger, souligne-t-elle. On nous voit davantage comme une ville de patrimoine et d'histoire. »

Parmi les artistes locaux choisis par l'organisation, on trouve l'architecte Pierre Thibault, l'artiste sculpteur Jean-Pierre Morin et la cinéaste Besma Boukhri. Plusieurs artistes internationaux sont à l'honneur, dont l'artiste plasticienne originaire de Nantes, Elsa Tomkowiak, et Victor Gounel, de Montpellier.

Le parcours, qui se marche en moins d'une heure, offrira une expérience différente le jour et la nuit. La Ville de Québec octroie une subvention de 250 000 $ au projet des Passages Insolites, soit 75 000 $ de moins que l'an dernier.

Québec inspire San Diego

La ville de San Diego, qui tente de mettre sur pied des projets d'art public, a récemment approché l'organisme EXMURO. Les représentants de San Diego ont été très impressionnés par l'exposition des Passages Insolites réalisée avec un « aussi petit budget ».

Vincent Roy, directeur général et artistique d'EXMURO arts publics, se réjouit de la visibilité obtenue par la ville grâce au projet. « Je ne sais pas si c'est typiquement québécois, mais on a toujours l'impression qu'ailleurs, c'est toujours mieux », explique-t-il.

Ce qu'on a réalisé, c'est qu'on a vraiment quelque chose de particulier avec le projet des Passages Insolites. On gagnerait de le promouvoir, parce que ça fait des jaloux. »

Le parcours d'art public sera présenté jusqu'au 30 octobre.

Plus d'articles

Commentaires