Retour

Pont de Québec : « La région s'est fait rouler dans la farine! » - Régis Labeaume

Le maire de Québec est en colère contre le gouvernement fédéral qu'il accuse de ne pas respecter ses engagements dans le dossier de la peinture du pont de Québec.

« Nous sommes furieux, extrêmement déçus, c'est un bris d'engagement », lance le maire Régis Labeaume.

Le maire croit que la population s'est fait berner par le gouvernement Trudeau qui avait promis en campagne électorale de repeindre le pont de Québec.

 Le maire qualifie de « marché de dupe » la proposition du ministre responsable de la région de Québec, Jean-Yves Duclos, d'affecter les 75 millions de dollars promis par le gouvernement fédéral pour la peinture du pont à d'autres projets régionaux.

Le gouvernement fédéral en est venu à cette proposition après avoir constaté qu'il ne pourrait contraindre le Canadien National à payer pour la peinture du pont, des travaux évalués entre 350 et 400 millions de dollars.

Le maire de Québec affirme que lui et son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier, sont outrés. « C'est un marché de dupe de nous faire croire qu'on avoir 75 millions de plus pour faire des projets à Québec, on n'est pas des enfants d'école! »

Le ministre Duclos a expliqué un peu plus tôt qu'une clause du contrat conclu en 2013 entre le ministère des Transports du Québec et le CN pour la gestion du pont de Québec ne permettait pas au fédéral de contraindre le CN de payer pour la peinture du pont.

Selon ce bail, si le CN était forcé à payer plus que 10 millions de dollars en dépenses extraordinaires, la facture serait refilée au gouvernement du Québec.

Le ministre, qui a fait part de ses conclusions aux maires de Québec et de Lévis, souligne que seuls les fonds publics sont désormais sollicités pour payer la peinture du pont et que l'écart entre les sommes disponibles et les coûts du projet est grand.

« La question importante, c'est de voir quelles autres ressources publiques peuvent s'ajouter à 75 millions. Comprenez avec moi que la marge est importante entre 350 millions et peut-être même 400 millions dont on parle ici. »

Une autre rencontre entre le ministre et les maires devait avoir lieu pour discuter du dossier. Le maire de Québec a affirmé mercredi après-midi qu'elle n'aurait pas lieu.

Plus d'articles

Commentaires