Retour

Possible grève dans les bibliothèques de Québec

Les activités des bibliothèques de la Ville de Québec pourraient être perturbées en mars par une grève de certains employés.

Dimanche, 212 employés de l'Institut canadien de Québec (ICQ), un organisme à qui la Ville sous-traite la gestion des bibliothèques, ont adopté un mandat de grève à 90 %. Une grève générale pourrait être déclenchée le 5 mars si aucune entente n'est intervenue entre les parties.

« Après deux ans de négociations, avec plus de 30 rencontres en conciliation, on a refusé les offres globales de l'employeur à 95 % », indique Martin Daudelin, représentant de la section locale 201 des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce (TUAC).

« Ce qu'on cherche, c'est éliminer la précarité des emplois. Quand on parle de précarité, on parle d'emplois à 6, 12 ou 15 heures par semaine. Pour faire vivre une famille en 2018, c'est quasiment impossible », ajoute-t-il. Les syndiqués demandent également des bonifications salariales et de leur régime de retraite.

Les travailleurs de l'ICQ ne sont pas des employés de la Ville. Une quarantaine de fonctionnaires municipaux seront toujours au travail même si un conflit de travail éclate. Les TUAC ont cependant l'intention de mettre en place des piquets de grève pour compliquer l'accès aux établissements.

« On va paralyser l'ensemble des bibliothèques quand même », prévient Martin Daudelin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards