Retour

Poursuite contre une ex-présidente de syndicat

La section locale 4950 du SCFP réclame 264 712 $ à Sonia Tremblay qui aurait profité de son poste de présidente par intérim du syndicat pour dilapider les cotisations de ses membres.

Une vérification comptable de routine à la fin du mois de juin dernier a permis de constater que le compte bancaire du syndicat était pratiquement vide.

Dans la requête introductive d'instance déposée en Cour supérieure, le SCFP soutient que « la défenderesse s'est fait des centaines de chèques à son propre nom à même le compte bancaire du Syndicat ».

En huit mois, Sonia Tremblay se serait fait des chèques pour un montant total de 257 712 $. Le syndicat lui réclame 7000 $ de plus pour rembourser les honoraires professionnels payés pour faire la lumière sur la fraude alléguée.

Travailleurs en colère

La section locale 4950 représente les intérêts de 172 membres qui travaillent comme ressources intermédiaires et familiales du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec. Ces travailleurs accueillent dans leur résidence des bénéficiaires à qui ils prodiguent des soins.

« Les membres ont été extrêmement choqués », confie Caroline Bédard, conseillère syndicale du syndicat local.

Mme Bédard a pris les rênes du syndicat local après la découverte du méfait puisque le SCFP a mis en tutelle la section locale. Selon la conseillère syndicale, les membres ne devraient pas être affectés financièrement.

En plus de la poursuite civile, le SCFP pourrait se tourner vers son assureur pour récupérer l'argent des membres.

Le syndicat a porté plainte à la police de Québec contre son ancienne présidente. L'enquête est toujours en cours et aucune accusation criminelle n'a encore été portée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?