Retour

Poussière rouge : des citoyens de Limoilou seront dédommagés

Les citoyens du quartier Limoilou qui ont été incommodés par un épisode de poussière rouge en provenance du port de Québec, en octobre 2012, seront dédommagés.

Un texte de Yannick Bergeron

Après des années de débat judiciaire, les citoyens qui ont intenté un recours collectif en sont venus à une entente avec le Port de Québec et Arrimage Québec.

Véronique Lalande et son conjoint Louis Duchesne ont entrepris ce recours après avoir constaté l'accumulation de poussière rouge à leur résidence. La substance s'est avérée être de l'oxyde de fer.

Arrimage Québec reconnait être à l'origine du rejet et que les citoyens touchés ont droit à un dédommagement.

Autre recours

Cette entente ne clôt cependant pas le débat. Les parties vont maintenant débattre du territoire touché par la poussière et du montant auquel les citoyens ont droit.

Ce dénouement ne change en rien une autre action collective, plus large, intentée contre le Port et Arrimage Québec.

Ce deuxième recours vise l'ensemble des émissions de poussière de métaux, dont le nickel, issues des activités d'Arrimage Québec depuis le mois d'octobre 2010.

Plus d'articles