Retour

Prévenir le « tsunami numérique »

Une trentaine d'experts se réunissent au Centre des congrès de Québec mercredi pour discuter du « tsunami numérique » qui touche les entreprises de la région.

Le symposium intitulé « Prévenir le tsunami numérique : un défi pour l'emploi dans la Capitale-Nationale » est organisé par la Coalition FORCE 4.0, un regroupement de leaders et d'organisations de la Capitale-Nationale.

Ce premier grand rassemblement porte notamment sur l’importante pénurie de main-d’oeuvre dans le domaine du numérique.

« Je pense que la plupart des entreprises au Québec et au Canada se posent la même question. Le tsunami numérique arrive, ça va être beaucoup de personnes qu’on a besoin pour déployer ça », explique le président du groupe Optel, Louis Roy.

Il soutient qu’après Internet, c’est maintenant l’ère de l’intelligence artificielle. Toutes les entreprises devront s’adapter, et pour se faire, ils devront embaucher de nouveaux employés.

Par exemple, les sites de vente en ligne doivent être entretenus et développés pour favoriser l’expérience client.

Il soutient que les petites entreprises doivent innover dans leur recrutement puisqu’elles sont en compétition avec de gros joueurs comme Google, Facebook et IBM.

« À Québec, on fait des opérations charmes, mais on ne crée pas d’emploi. On fait juste voler des emplois à des compagnies », soulève-t-il, ajoutant que ce manque de main-d’oeuvre a des répercussions sur les revenues des compagnies.

Le symposium se tient les 31 janvier et 1er février au Centre des congrès de Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards