Retour

Prévention du suicide : Styves St-Pierre doit écourter son périple sur le fleuve

La marée et le brouillard sur le fleuve Saint-Laurent jeudi matin ont quelque peu modifié les plans du kayakiste Styves Saint-Pierre. Il s'était fixé comme objectif de pagayer de Trois-Rivières à Québec en moins de 24 heures pour amasser des fonds pour la prévention du suicide.

L'ambulancier de Victoriaville a entrepris son périple de 250 kilomètres seul à bord de son kayak sur le fleuve, mercredi après-midi. Il doit revenir à vélo.

L'aventurier qui devait se rendre jusqu'au quai des Cageux, à Québec, a finalement rebroussé chemin à Saint-Augustin-de-Desmaures pour accoster au quai de Neuville. De là, il a entrepris le chemin inverse en prenant la direction de Trois-Rivières à vélo.

« Il y avait beaucoup de roches et c'était très dangereux. Il a fallu que je déprenne mon kayak dans les roches. Je naviguais au GPS. Donc, par mesure de sécurité, j'ai décidé de rebrousser chemin », raconte-t-il.

Styves Saint-Pierre est parti de Trois-Rivières à 14 h mercredi et il a pagayé toute la nuit sur le fleuve. L'an dernier, il a pagayé pendant 56 jours, de Kingston, en Ontario, jusqu'à Percé, en Gaspésie, pour amasser des fonds pour la prévention du suicide.

Plus d'articles