Retour

Problèmes de moisissures : pas de déménagement prévu pour L’Escale

Aux prises avec de sérieux problèmes de moisissures depuis quatre ans, le Centre Jeunesse L'Escale de Cap-Rouge tarde à déménager la soixantaine d'adolescentes qu'il héberge vers de nouveaux locaux.

Un texte de Charles D'Amboise

Après la découverte de moisissures dans les murs de l'établissement en 2012, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale espère toujours l'annonce d'un déménagement de la part du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Pour le CIUSSS, la relocalisation des pensionnaires de L'Escale et la construction d'un nouveau centre jeunesse « demeurent la priorité numéro un en infrastructures de santé à Québec ».

Aucun danger, selon le ministre

Le ministre Barrette reconnaît le problème de moisissures dans le bâtiment construit en 1972. Selon lui, le problème ne serait pas critique puisqu'aucun impact sur la santé des usagers n'a été documenté.

« Les analyses cliniques qui ont été faites montrent qu'il n'y a pas d'impact », assure le ministre. 

Vendredi, le ministre a annoncé la préparation d'un deuxième rapport qui analysera l'état de la situation. Il a toutefois écarté le déménagement imminent de L'Escale, ce qui avait pourtant été recommandé en 2014 par le directeur général du Centre jeunesse de Québec, Jacques Laforest.

Lors des dernières rénovations majeures en 2012, la direction avait été informée de sérieux problèmes de moisissures dans les murs extérieurs d'une portion de l'édifice.

Par mesure préventive, les pensionnaires logeant dans l'unité appelée « multiprogrammes » avaient été relocalisées dans l'aile de débordement. Depuis, cette unité a dû être réaménagée, faute d'espace pour accueillir les adolescentes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine