Retour

Procès d'Alain Perreault : un conducteur au comportement étrange

Un résident qui habitait près de l'appartement d'Alain Perreault a témoigné avoir aperçu un homme d'environ 6 pieds embarquer dans un véhicule Pontiac Sunfire noir, correspondant à celui de Lyne Massicotte, le soir de la disparition de la femme de 43 ans.

Un texte de Yannick Bergeron

Le 17 juillet 2003, Steve Martel se trouvait avec sa conjointe sur le balcon de son appartement, vers 23 h. Le mécanicien a remarqué qu'un homme avait de la difficulté à déverrouiller la portière d'une voiture. Ce qui a étonné le couple, c'est qu'il a par la suite glissé sa main dans son t-shirt pour ouvrir la portière.

« On a pensé qu'il ne voulait pas se mouiller les mains », a expliqué le témoin au procès pour meurtre d'Alain Perreault.

M. Martel a par la suite remarqué que l'homme a reculé le siège pour s'asseoir du côté du conducteur avant de chercher sur le tableau de bord probablement comment allumer les phares.

Le véhicule est finalement parti à basse vitesse, phares éteints, avant que le couple ne le perde de vue, a raconté le témoin.

La déclaration d'Alain Perreault

Des patrouilleurs et enquêteurs qui sont allés chez Alain Perreault pour tenter d'expliquer la disparition de Lyne Massicotte disent avoir rencontré un homme cordial.

Les témoins policiers ont expliqué au procès du présumé meurtrier que ce témoin important a bien collaboré. Avant de devenir le principal suspect, il a fourni la même version aux différents policiers.

Après un après-midi où il indique avoir eu des relations sexuelles avec la femme de Chambly, les deux ont décidé d'aller au restaurant. Perreault dit s'être assis au volant du véhicule de la disparue, mais s'est alors senti mal en raison de la marijuana qu'ils avaient consommée.

Lyne Massicotte serait alors partie seule et il ne l'a jamais revue, a-t-il déclaré aux policiers.

Mercredi, Francine Massicotte a témoigné que Perreault a d'abord soutenu que Lyne, sa sœur, était partie acheter des cigarettes avant de lui donner plus tard la même version qu'aux policiers.

Un stationnement déjà visité

Une femme qui a fréquenté Perreault dans les mois précédents la disparition de Lyne Massicotte a également témoigné pour la poursuite.

France Poulin avait elle aussi connu l'accusé en clavardant sur Internet. Elle a raconté devant le tribunal que lors d'une sortie dans le Vieux-Québec, Perreault avait conduit sa voiture à elle au même endroit où le véhicule de Lyne Massicotte allait être retrouvé. Il s'agit d'un endroit où Alain Perreault avait l'habitude de se stationner pour visiter le secteur.

Le soir de la disparition de Lyne Massicotte, Mme Poulin est restée surprise de ne pas recevoir de réponse d'Alain Perreault à ses messages sur le site de clavardage.

« Il était toujours sur Internet », a raconté la femme qui communiquait avec lui presque quotidiennement, même si aucune relation amoureuse ne s'était développée entre eux.

Alain Perreault est accusé d'avoir tué Lyne Massicotte, une résidente de Chambly qui est disparue après être venue en visite à Québec. Son corps n'a jamais été retrouvé.

Le procès va se poursuivre vendredi avec le témoignage d'un expert en informatique qui a examiné le contenu de l'ordinateur du suspect.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine