Retour

Procès des évadés de prison : un homme reconnaît s'être parjuré

Un homme qui a témoigné au procès des évadés de la prison de Québec a reconnu aujourd'hui s'être parjuré devant le tribunal.

Un texte de Yannick Bergeron

En septembre 2014, Dominique St-Louis, un trafiquant, est venu raconter au jury que le réseau de trafiquants de l'Abitibi était dirigé par un Hells Angels surnommé le « Suisse ».

Dominique St-Louis a voulu ainsi aider Serge Pomerleau qui était la véritable tête dirigeante du réseau.

Lors de son évasion en hélicoptère, Serge Pomerleau avait pris soin d'amener avec lui le disque dur contenant sa défense. Au cours des derniers mois, la police a obtenu l'autorisation d'analyser le contenu de ce disque dur qui démontre que Pomerleau avait créé une histoire visant à se disculper.

Dominique St-Louis a tenté d'induire le jury en erreur en racontant cette histoire inventée.

Luc Boulet qui a témoigné dans le même sens pour la défense est également accusé, tout comme Serge Pomerleau. Ils doivent répondre d'accusation d'entrave à la justice et de parjure.

Quant à Dominique St-Louis qui a reconnu sa culpabilité aujourd'hui, il a été libéré en entendant de connaître sa peine au mois de janvier. Il a déjà purgé 45 mois de détention pour son implication dans le réseau de trafiquants.

Serge Pomerleau, lui, purge une peine de 22 ans derrière les barreaux.

Aucune date n'est encore arrêtée pour sa comparution dans le dossier de parjure.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine