Retour

Production d'ecstasy : un ancien professeur de chimie arrêté

Un ancien professeur au Département de chimie de l'Université Laval dans les années 80, Daniel Cozak, âgé de 66 ans, et ses fils Charles et Samuel Cozak, âgés respectivement de 24 et 26 ans, ont été arrêtés mercredi matin dans le cadre du démantèlement d'un réseau de trafiquants et de producteurs d'ecstasy, une drogue à base d'amphétamines.

Des perquisitions ont eu lieu dans six endroits au Québec et dans un chalet au Nouveau-Brunswick, qui servait de laboratoire pour la production de la drogue. 

Les trois hommes devront faire face à deux chefs d'accusation de complot afin de commettre un acte criminel et de production d'une substance, en l'occurence de l'ecstasy. Daniel et Charles Cozak, arrêtés au Nouveau-Brunswick, comparaîtront demain au palais de justice de Québec. Samuel Cozak devrait comparaître plus tard cette semaine.

Les avocats doivent d'abord analyser le dossier, mentionne un des avocats de la défense, Me Vincent Montminy. 

« Les trois personnes ont des liens familiaux, c'est évident par leur nom de famille, donc on va démêler ça avec les accusés que les procureurs pour être certains de ne pas se mettre dans une situation de conflit et que tout le monde puisse avoir l'avocat de leur choix », explique-t-il.

Les perquisitions ont été menées par 70 policiers de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada. Au cours de l'opération, deux laboratoires auraient été démantelés, l'un à Lac-Baker au Nouveau-Brunswick et l'autre à Saint-Camille, dans les Etchemins. Ceux-ci avaient une capacité de production hebdomadaire de 1,5 million de pilules d'ecstasy.

D'autres endroits ont aussi été visités par les policiers à Lévis, Québec ainsi qu'à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier au domicile de l'ancien professeur de chimie.

Daniel Cosak était professeur adjoint de chimie à l'Université Laval de 1981 à 1987.

Plus d'articles

Commentaires