Retour

Profession : fabricant de vélos « cargo »

Il y a quatre ans, David Viens a eu son troisième enfant. Une question s'est alors posée pour ce passionné de vélo : comment pourrait-il continuer à pédaler en présence de ses enfants? La réponse : fabriquer lui-même des vélos « cargo ». C'est ainsi qu'est née sa compagnie Vélo Ya.

Lorsqu'on lui demande ce qu'est un vélo-cargo, David Viens n'hésite pas à dire qu'il peut s'agir de « n'importe quoi ». « La limite, c'est un peu notre imagination! Tant que ça a des roues et des pédales, il n'y a pas de limites! »

Il affirme que ses bécanes peuvent presque tout transporter : des enfants, du matériel et même des dizaines de litres d'eau. Son « vélo-citerne » a sillonné trois pistes cyclables de Québec, cet été, pour sensibiliser les sportifs à ne pas consommer d'eau embouteillée en leur servant de l'eau à partir d'un baril.

Son vélo-cargo pour enfants, par exemple, est composé d'un gros panier en bois, situé à l'avant du vélo, près du sol, pouvant accueillir deux enfants côte à côte.

Selon lui, il s'agit d'une configuration qui permet de garder un oeil sur les enfants, tout en entretenant facilement la conversation avec eux. « L'avantage le plus agréable, c'est d'être capable de converser avec les enfants pendant notre randonnée. »

David Viens a aussi fabriqué un vélo-cargo à trois roues, muni d'une immense boîte en bois, qui permet de transporter du matériel.

S'il vend ses vélos-cargo 3000 $ et plus, il fabrique aussi de petites bicyclettes dépourvues de pédales pour les enfants de 2 à 5 ans, afin qu'ils puissent développer leur équilibre sur deux roues.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine