Retour

Projet de 3e lien : Québec 21 interpelle les autres maires

S'il est élu, le chef de Québec 21 réitère son appui au projet de 3e lien à l'est de la ville. Il lance, du même coup, un appel à la solidarité régionale.

Un texte de Camille Simard

Jean-François Gosselin estime qu'une ville qui est préoccupée par son développement économique doit avoir une voie de contournement comme le 3e lien.

« Quand un accident sur le pont Pierre-Laporte arrive, tout est bloqué », affirme-t-il. Selon lui, ce « trafic lourd » serait évité grâce à un 3e lien.

L'aspirant maire va plus loin et affirme que des entreprises s'empêchent de s'établir à Québec en raison de la congestion.

« Il y a un paquet d'entreprises - autant américaines, canadiennes, ou québécoises - qui veulent s'installer à Québec, mais qui ne peuvent pas le faire, car on est rendu avec un problème de congestion », martèle-t-il.

Appel à la solidarité

Jean-François Gosselin interpelle les trois paliers de gouvernement afin qu'ils se rangent derrière le projet du 3e lien. Il souhaite que les maires des deux rives parlent d'une seule voix dans le dossier.

« Il y a un règne de peur. Ça a toujours été comme ça, mais là on voit des maires qui commencent à sortir peu à peu », fait-il valoir.

M. Gosselin répète que le maire sortant manque de vision. « Si vous votez pour Régis Labeaume en novembre, vous n'aurez pas de 3e lien à l'est. Il est contre, il le sera toujours ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine