Retour

Projet pilote pour améliorer l’accès aux soins de santé dans les GMF

Le gouvernement Couillard a annoncé jeudi la mise en œuvre d'un projet pilote destiné à augmenter le nombre de patients pris en charge par les groupes de médecine de famille (GMF).

Québec mettra à l’essai un nouveau modèle d’organisation des ressources basé sur l’interdisciplinarité censé accroître la collaboration entre les infirmières praticiennes, spécialisées dans les soins de première ligne, les infirmières et les autres professionnels de la santé.

Le GMF de la Clinique médicale Saint-Vallier, à Québec, servira de laboratoire au projet pilote Archimède, qui bénéficiera d’un budget de 3,5 millions de dollars réparti sur cinq ans. L’établissement de santé souhaite prendre en charge 12 000 nouveaux patients d’ici 2021 sans embaucher de nouveau médecin. Sa cible était auparavant de 8000 inscriptions pondérées.

Pour atteindre son objectif, la Clinique médicale Saint-Vallier procédera à une réorganisation progressive de ses ressources. Le nombre d’infirmières praticiennes spécialisées à temps partiel passera d’une à trois, puis à cinq en 2021.

La clinique engagera également trois infirmières cliniciennes, une infirmière auxiliaire et entre trois et quatre professionnels de la santé afin d’assurer certains suivis, notamment dans les domaines de la nutrition, du travail social et de la physiothérapie.

Une équipe de chercheurs de l’Université Laval et de l’Université de Montréal liée au Projet EPSI (Équipe de soins primaires intégrés) effectuera le suivi du projet pilote.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine