Retour

Projet uranifère : 200 M$ réclamés à Québec

La compagnie d'exploration minière Ressources Strateco réclame au gouvernement provincial 200 millions de dollars après avoir perdu ses investissements dans un projet d'exploitation d'uranium.

Un texte de Yannick Bergeron

Le procès civil vient de s'ouvrir au palais de justice de Québec.

Encouragée par le Plan Nord du gouvernement libéral, Strateco a investi des millions de dollars dans le projet Matoush dans la municipalité de la Baie-James.

L'entreprise a perdu ses investissements en 2013 lorsque le gouvernement péquiste nouvellement élu a imposé un moratoire sur tous les projets uranifères.

Entre 2005 et 2013, la compagnie estime avoir dépensé plus de 140 millions en exploration et préparation du projet dans le secteur des monts Otish, à 250 km au nord-est de Chibougamau.

« Les résultats étaient très, très bons », a fait valoir le président et chef de la direction de Strateco, Guy Hébert, au premier jour du procès.

Il a expliqué que son entreprise a aussi dépensé temps et argent pour répondre aux critiques des groupes de pression anti-uranium.

Après l'imposition du moratoire, l'action de Strateco s'est effondrée à la bourse et la compagnie s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers.

En plus des montants investis, l'entreprise réclame les intérêts et des dommages punitifs.

C'est le juge Denis Jacques de la Cour supérieure qui entend la cause. Le procès doit durer un peu plus de deux mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine