Retour

Propos sur les casseurs : Lehouillier invite Labeaume à la prudence

Régis Labeaume a manqué de prudence en invitant les manifestants violents à aller faire de la casse à Lévis, croit le maire Gilles Lehouillier. Il refuse toutefois de jeter la pierre à son homologue de Québec, estimant qu'il ne se sert à rien de « mettre de l'huile sur le feu ».

Un texte de Louis Gagné

« C'est sûr qu'un moment donné, d'essayer de dire : "Bon bien, allez casser ailleurs." Bien, je pense que c'est pas toujours acceptable comme comportement, surtout lorsque vous êtes président de la Communauté métropolitaine de Québec », a déclaré M. Lehouillier, mardi, lors d’une mêlée de presse.

Le maire de Lévis réagissait aux propos tenus la veille par Régis Labeaume, qui a enjoint les manifestants ayant eu recours recours à la violence dans les rues de Québec, dimanche, à aller se « faire voir ailleurs ». Il les a même invités, à la blague, à se rendre à Lévis.

« Qu’ils aillent à Lévis la prochaine fois, ça va nous faire plaisir […] Qu’ils aillent à Lévis honnêtement, ça serait une bonne idée […] parce que le maire va les accueillir avec plaisir », a raillé Régis Labeaume.

Lehouillier passe l’éponge

Gilles Lehouillier croit que les paroles du maire de Québec ont dépassé sa pensée. Bon joueur, il refuse d’en vouloir à son collègue, préférant miser sur la collaboration pour prévenir les débordements lors de manifestations.

« Ça ne donne rien, à ce moment-ci, de mettre de l'huile sur le feu. Ce qui compte maintenant, c'est qu'on regarde au niveau de la grande région de Québec comment on peut faire en sorte d’éviter qu'on ait des dérapages et qu'on puisse encadrer davantage ces activités-là », a-t-il fait valoir.

Collaboration

Le maire a ajouté qu’il était normal que Régis Labeaume et lui aient parfois des divergences. S’il essuie régulièrement les critiques de son coloré voisin, Gilles Lehouillier entend conserver son approche basée sur la « collaboration ». Il croit que la concertation entre les deux Villes est essentielle au développement de la grande région de Québec.

« J'ai un leadership qui est moins, disons, direct que Régis Labeaume, mais il reste quand même que ce n'est peut-être pas mauvais. Imaginez-vous s'il fallait qu'on ait le même caractère. Je pense qu'il y aurait un mur dans le milieu du fleuve », a lancé à la blague le maire de Lévis.

Plus d'articles

Commentaires