Retour

Proposés aux bénéficiaires : la formation accélérée pourrait être revue à l’automne

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale pourrait revoir dès l'automne la formation accélérée qui a récemment été lancée pour contrer la pénurie de préposés aux bénéficiaires dans ses 30 centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Radio-Canada révélait jeudi que cette nouvelle formation permettrait aux éventuels candidats d’obtenir un poste au terme d’un programme intensif de cinq semaines. L'obligation de détenir un diplôme d'études professionnelles (DEP) et de terminer la formation habituelle de 25 semaines est ainsi « temporairement » levée.

Interrogé dimanche lors d’une journée de recrutement, la directrice des ressources humaines et des communications du CIUSSS de la Capitale-Nationale, France Gaudreault, explique que cette mesure temporaire pourrait être revue à l’automne.

« Pour nous, la formation de base reste la formation la mieux adaptée », souligne Mme Gaudreault.

« À l'automne, on va premièrement revoir l'ensemble des besoins qu’on aura comblés, les besoins résiduels et à ce moment-là on va voir », affirme-t-elle.

« On va voir si on peut faire une formation plus longue, plus complète à ce moment-là parce que les besoins seront moins criants », ajoute-t-elle.

La formation accélérée, défendue par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a été vivement dénoncée vendredi par la Fédération des syndicats de l'enseignement, qui parle d'une décision « irresponsable » qui augmente le risque d'erreurs auprès des patients en CHSLD.

Plus d'articles

Commentaires