Retour

Quatre autres personnes arrêtées pour maltraitance dans Charlevoix

Trois hommes et une femme ont été arrêtés pour maltraitance de personnes âgées ou souffrant de déficience intellectuelle sévère dans deux résidences d'hébergement de Saint-Urbain et Baie-Saint-Paul. L'enquête, lancée au printemps dernier, avait permis une première arrestation en mai.

Le propriétaire des deux résidences, Rémy Bernier, 47 ans, fait partie des personnes arrêtées.

Les autres suspects sont Herman Warren, 66 ans, de La Malbaie, André Demers, 59 ans, de Québec, et Lisette Belleau, 52 ans, de Baie-Saint-Paul.

« On parle de gens qui travaillaient au niveau de centres d'hébergement. Ce sont des gens qui côtoyaient des personnes vulnérables pratiquement au quotidien », explique Ann Mathieu, porte-parole de la SQ.

Ils auraient fait 12 victimes, selon la Sûreté du Québec.

Des accusations de voies de fait simples, voies de fait avec lésions et menaces devraient être portées contre eux lors de leur comparution mercredi au palais de justice de La Malbaie.

En mai dernier, un employé de la résidence de Saint-Urbain, Jean Coutu, 53 ans, avait été arrêté pour des gestes similaires. L'homme au lourd passé judiciaire fait face à des accusations de voies de fait graves et de voies de fait causant des lésions sur deux résidents. 

Résidences déjà fermées

Les deux résidences visées par l'enquête ont été fermés en mai dernier par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSS) qui en avait la responsabilité. Tous les bénéficiaires avaient été replacés dans d'autres ressources.

Le CIUSS confirme d'autre part avoir résilié au début de l'été ses ententes avec le propriétaire.

Les résidences sont de type « ressource intermédiaire ». Il s'agit de d'hébergement qui accueille des personnes en perte d'autonomie ou ayant une déficience intellectuelle ou physique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine