Retour

Quatre commandements à suivre pour le bon déménageur

Si le 1er juillet est le cauchemar de certains citoyens qui déménagent, il est aussi synonyme de maux de tête pour les éboueurs et employés municipaux qui doivent composer avec des objets divers laissés en bordure de la chaussée ou des camions de déménagement nuisant à la circulation.

Voici quelques commandements à suivre qui permettront de leur faciliter la vie, et qui éviteront à la fois aux déménageurs une contravention pour le non-respect des règlements municipaux.

À l'écocentre, j'irai

Les écocentres de la Ville de Québec peuvent recevoir tous les objets encombrants qui doivent être jetés lors d'un déménagement. La Ville y collecte aussi de la peinture, des pneus et tout produit dont les citoyens souhaitent se débarrasser. « L'écocentre reste l'endroit idéal parce que tout ce qui y est apporté va être valorisé », explique David O'Brien, porte-parole de la Ville de Québec.

Le ramassage de mon matelas, je prévoirai

Il n'est pas légal de mettre un réfrigérateur ou tout objet encombrant non désiré directement sur le trottoir, sans prévenir les autorités. Les citoyens doivent remplir le formulaire disponible sur le site de la Ville de Québec pour prévoir un ramassage. Ils recevront ensuite une date et devront sortir le « monstre » la journée même.

Mon stationnement, je réserverai

Des tréteaux pour réserver un espace pour un camion de déménagement sont disponibles dans tous les arrondissements. Les citoyens qui en font la demande doivent toutefois les installer 24 heures avant le début de l'interdiction de stationnement. Et gare aux automobilistes qui ne respectent pas l'interdiction temporaire. « Si l'interdiction n'est pas respectée [...] il peut y avoir remorquage », assure David O'Brien.

Mes boîtes, je donnerai

Les fameuses boîtes de déménagement ne peuvent pas être empilées sur le bord de la rue dans l'attente de la collecte. Elles doivent être, comme tout matériel recyclable, emballées dans des sacs ou bacs prévus à cet effet. Dany Michaud, le PDG Recyc-Québec, invite la population à offrir leurs boîtes sur les réseaux sociaux. « Par expérience, les sites de partages sont une belle option [...] vous allez voir qu'elles vont partir très rapidement », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine