Les hôtels Hilton, Delta, l'Hôtel Pur et l'Hôtel Classique à Québec sont touchés par une journée de grève de leurs travailleurs vendredi. Une journée de débrayage se tient aussi dans des hôtels de Montréal.

À Québec, la grève de 24 h qui s'est amorcée ce matin touche plusieurs centaines de travailleurs, réceptionnistes, portiers, chasseurs, employés de la restauration.

Les employés négocient présentement le renouvellement de leurs conventions collectives. Les syndiqués demandent des augmentations de salaire, la protection des emplois et l'amélioration des indemnités de vacances.

« En 2016, on peut gagner dignement notre vie dans l'hôtellerie et ça, c'est à cause des avancées qu'on a fait au cours des 25 dernières années », explique Richard Waters, président du syndicat de l'Hôtel Pur, à Québec.

Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN, mentionne que les travailleurs souhaitent conclure une convention collective pour les prochaines années.

« Les syndicats sont prêts à conclure une convention collective de quatre ans, ce que souhaitaient les hôteliers. Mais bien sûr pour la quatrième année, ils demandent une augmentation supérieure. Mais du côté des hôteliers, il y a beaucoup de reculs qui sont sur la table. »

Mme Gingras ajoute que le personnel ne comprend pas les reculs demandés par l'employeur, alors que le milieu de l'hôtellerie vit des années assez prospères.

Depuis le début de la semaine, deux hôtels, dont le Ritz-Carlton, en sont arrivés à un règlement avec leurs employés.

Selon Michel Valiquette, porte-parole syndical pour cette négociation coordonnée dans l'hôtellerie, les ententes intervenues récemment sont le signe que la pression fait son effet.

« Ça fait 30 ans à la Fédération du commerce CSN qu'on négocie de façon coordonnée dans l'hôtellerie et force est de constater que c'est seulement quand on met un peu de pression et qu'on intensifie cette pression-là que les employeurs réagissent. »

La journée de débrayage vendredi est la première de trois journées de grève. Les syndicats qui représentent ces hôtels et qui sont affiliés à la Fédération du commerce de la CSN se sont dotés d'un mandat de grève de 72 heures. Le Delta a déjà exercé à deux reprises une heure de débrayage ainsi qu'une grève samedi dernier.

Plus d'articles

Commentaires